Die Stadt ohne Juden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant autrichien
Cet article est une ébauche concernant un film autrichien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Une couverture du livre Die Stadt ohne Juden datant de 1922.
Hugo Bettauer, auteur du roman.

Die Stadt ohne Juden (titre américain : The City Without Jews; traduction littérale : La Ville sans Juifs) est un film autrichien expressionniste muet réalisé par Hans Karl Breslauer, sorti en 1924.

Ce film, une satire contre l'antisémitisme, est l'adaptation au cinéma du livre éponyme d'Hugo Bettauer. C'est l'un des rares films expressionnistes autrichiens à avoir été sauvegardé, et il est donc bien documenté.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans son roman publié en 1922, Hugo Bettauer avait réussi à créer une vision allégorique du futur proche assez exacte, bien qu'il l'avait écrite avec l'intention d'en faire un divertissement et une réponse satirique à l'antisémitisme des années 1920. Ce texte devint son travail le plus connu et fut traduit en plusieurs langues, vendu à plus de 250 000 exemplaires.

Peu après la première du film, Hugo Bettauer fut assassiné par un ancien membre du Parti nazi, Otto Rothstock[1].

Jusqu'à la fin du XXe siècle, le film était considéré comme perdu. En 2015 une version non expurgée et beaucoup plus complète que celle retrouvée en 1991 et détenue par la Filmarchiv Austria (datant des années 1930 et d'origine néerlandaise) a été découverte en France[2],[3]. Entre octobre et décembre 2016, un appel au don sur Internet permet de rassembler 86 419 euros pour restaurer le film ; ayant besoin de rassembler des financements supplémentaires, la Filmarchiv Austria souhaite présenter au public une version totalement restaurée pour le centenaire de la République d'Autriche allemande en 2018[4].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un homme politique ordonne l'expulsion des Juifs de Vienne (Autriche). Le film présence des agressions dont sont victimes des Juifs dans la rue[4].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Walter Fritz und Josef Schuchnig (eds.), 1991: Die Stadt ohne Juden. Materialien zum Film. Österreichisches Filmarchiv, Vienna, (Schriftenreihe des Österreichischen Filmarchivs; Folge 26).
  • (de) Guntram Geser und Armin Loacker (eds.), 2000: Die Stadt ohne Juden. Filmarchiv Austria, Vienna (Reihe Edition Film und Text. 3.) (ISBN 3-901932-08-9).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Antijudaïsme et antisémitisme en Autriche du XVIIe au XXe siècle, Daniel Tollet, Gerald Stieg, in Austriaca, no 57 décembre 2003, PU Rouen, ISBN 2877753832 : http://books.google.fr/books?id=hSDlXibcnUsC&pg=PA160&dq=Otto+Rothstock+57&hl=fr&sa=X&ei=9tsCUpPKHq7Y4QSOqIDoCA&redir_esc=y#v=onepage&q=Otto%20Rothstock%2057&f=false
  2. (fr) « "La ville sans juifs", diamant noir du cinéma, cherche ses sauveurs », Orange Actualités,‎ (lire en ligne)
  3. http://lemonde.fr/idees/article/2017/02/02/en-autriche-un-film-de-1924-sauve-par-la-toile_5073507_3232.html
  4. a et b Blaise Gauquelin, « Un film de 1924 en pleine actu », Le Monde, supplément Le Monde des idée], samedi 4 février 2017, page 6.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]