Die (circuit intégré)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Die.
image illustrant l’électronique
Cet article est une ébauche concernant l’électronique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Un die shot de circuit intégré VLSI
Die d'un Intel Pentium 4 visible après le retrait de l'IHS

Un die (de l'anglais) est un petit morceau de semiconducteur sur lequel un circuit intégré électronique a été fabriqué. Les dies sont obtenus par découpe (die désigne aussi la machine de découpe en anglais) des tranches de semiconducteur sur lesquelles ont été reproduits à l'identique par une succession de différentes étapes de photolithogravure, implants ioniques, dépôt de couches minces, etc., un ou même plusieurs circuits électroniques

Le terme « die » est correctement employé une fois que le processus de fabrication est achevé et que l’on a procédé au découpage de la tranche de semiconducteur. Par extension, certains appellent « die » la partie élémentaire de la tranche de semiconducteur avant découpe.

On appelle en anglais die shot les microphotographies que l'on fait de ces dies ou les différentes expositions du die lors de sa fabrication avec un « stepper » lors des étapes de photolithographie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :