Diane Bish

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Diane Bish
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
WichitaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université d'Oklahoma
Wichita East High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Instruments
Maîtres
Genre artistique
Site web
Distinctions
Concertiste

Diane Bish, née le à Wichita au Kansas (États-Unis), est une organiste, concertiste, compositrice et productrice de télévision américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle commence le piano à 6 ans et l’étude de l’orgue à 14 ans, d’abord avec Dorothy Addy et ensuite avec Mildred Andrews. En 1959, elle obtient son diplôme de la Wichita High School East (Kansas).

Elle obtient une bourse Fulbright pour aller étudier avec Gustav Leonhardt à Amsterdam, et une autre du gouvernement français pour suivre l’enseignement de Nadia Boulanger et Marie-Claire Alain à Paris.

De 1971 à 1991 elle est organiste à la Coral Ridge Presbyterian Church de Fort Lauderdale (Floride), où elle fait installer un gigantesque orgue Ruffatti (1974).

En 1982, elle met sur pied la populaire série télévisée «The Joy of Music», qu’elle produit et anime en plus d’enregistrer elle-même des centaines de pièces sur des orgues d’Amérique, mais surtout sur certains des plus beaux instruments européens qu’elle fait découvrir au public américain.

Elle est consultante pour la firme Allen qui conçoit et fabrique des orgues numériques.

Diane Bish est reconnue pour sa virtuosité, son jeu articulé, ses registrations colorées mais aussi ses tenues voyantes.

Honneurs[modifier | modifier le code]

En 1989, elle reçoit la National Citation, la plus haute décoration octroyée par la National Federation of Music Clubs of America pour « la qualité des services rendus à la vie musicale, artistique et culturelle du pays » (« for distinguished service to the musical, artistic, and cultural life of the nation »). Leonard Bernstein, Eugene Ormandy, Van Cliburn, Robert Shaw et Irving Berlin ont aussi reçu cet honneur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes et références[modifier | modifier le code]