Dharmarakshita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le bouddhisme
Cet article est une ébauche concernant le bouddhisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Dharmakīrti.

Dharmarakshita (Xe siècle), également connu sous son nom tibétain de Serlingpa tibétain : གསེར་གླིང་པ, Wylie : gser gling pa, est un prince souverain d'une région de de l'île de Sumatra, et dépositaire des lignées de transmissions de l'esprit d'éveil[1]. C'est un maître religieux bouddhiste réputé du Xe siècle ayant vécu à Sriwijaya (aujourd'hui Palembang) dans le sud de l'île indonésienne de Sumatra. Il a rédigé un important texte du bouddhisme mahayana, lojong, « La Roue des armes tranchantes », en tibétain tibétain : བློ་སྦྱོང་མཚོན་ཆ་འཁོར་ལོ, Wylie : blo-sbyong mtshon-cha 'khor-lo. Serlingpa fut le maître d'Atisha, qui a joué un rôle fondamental dans le rétablissement du bouddhisme au Tibet et composa le premier ouvrage exposant le Lamrim[1]. Il est considéré comme le premier maillon de la lignée de réincarnation de Dagpo Rinpoché[1].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jean-Philippe Caudron, Un lama de haut lignage in Dagpo Rinpotché, Le Lama venu du Tibet, Grasset, 1998, (ISBN 2-246-55131-5), p. 229

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]