Demians

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Demians (homonymie).
Demians
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rock alternatif, ambient[1], art rock[1], post-rock[1], rock expérimental[1]
Années actives 20072011, depuis 2014
Labels Non signé
Site officiel www.demians-music.com
Composition du groupe
Membres Nicolas Chapel
Anciens membres Fred Mariolle (en live)
Antoine Pohu (en live)
Gaël Hallier (en live)

Demians est un groupe de rock indépendant français, originaire de Normandie. Demians est formé en 2007 par Nicolas Chapel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (2007–2009)[modifier | modifier le code]

Le nom du groupe vient du roman de Hermann Hesse Demian, et le groupe tire ses inspirations de différents mouvements comme le rock alternatif, le post-rock, et se dit influencé par des artistes variés allant de Nick Drake à Jimi Hendrix, en passant par Radiohead ou Neil Young[2]. Nicolas Chapel joue tous les instruments et interprète toutes les parties vocales sur les albums studio, mais la musique de Demians est interprétée sur scène par un groupe au complet. Tous les disques de Demians ont été auto-produits et enregistrés dans le home-studio de Chapel, dont l'endroit change d'album en album.

Le premier album studio de Demians, intitulé Building an Empire, parait le , auto-produit et diffusé sous licence par le label InsideOut Music, et reçoit des critiques positives[3],[4],[5],[6],[7]. Demians enchainera plus de 40 concerts dans toute l'Europe[8] en compagnie de groupes comme Anathema et Porcupine Tree. Le groupe ne fait alors que très peu de dates en France, mais se produit en première partie d'artistes aussi variés que Jonathan Davis, Aviv Geffen, et le groupe Marillion avec lesquels ils effectuent une tournée française qui se termine par un concert à l'Olympia en février 2009 [9].

Mute (2010)[modifier | modifier le code]

Le deuxième album studio du groupe, intitulé Mute, est publié le en Europe, et le 10 août 2010 aux États-Unis, une nouvelle fois auto-produit et sorti sous licence par le label InsideOut nouvellement associé à Century Media, et distribué par EMI Music. Chapel y interprète une nouvelle fois tous les instruments et voix. Il fait également participer deux invités, Gaël Hallier le batteur live de Demians sur les titres Swing of the Airwaves et Hesitation Waltz, et Lepolair sur le titre Porcelain[10].

Musicalement très différent de son prédécesseur, l'album reçoit une nouvelle fois un excellent accueil de la critique et permet au groupe de toucher cette fois un public plus large. Demians ayant été jusque là un trio, le guitariste Fred Mariolle intègre le groupe après la sortie de Mute comme guitariste[11].

Pause (2011–2014)

Le groupe annonce sur sa page Facebook en mars 2013 qu'il est en pause à durée indéterminée depuis 2011, et qu'aucun nouvel album n'est en préparation. Ce n'est qu'au printemps 2014 que Nicolas Chapel annonce sur la page du groupe qu'il prépare un nouvel album qu'il souhaite sortir totalement en indépendant.

Mercury (2014–2016)[modifier | modifier le code]

Le , Nicolas Chapel annonce sur le site officiel du groupe la sortie du nouvel album Mercury le 17 décembre en CD, vinyle et MP3, et que l'album serait exclusivement disponible sur le site internet du groupe[1],[12]. Très bien reçu par les fans et par le presse (l'album est album du mois dans le numéro de décembre de Rock Hard magazine)[13], le son de l'album va du rock alternatif (Mercury, White Chalk) au post-rock (Water and a Sigh, Spellbound Lily) et même au blues (Circles and Stars, Little Invisible). Chapel joue une nouvelle fois tous les instruments et le chant sur l'album, ainsi que la production, le mixage et le mastering.

Discographie[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]

Anciens membres live[modifier | modifier le code]

  • Antoine Pohu - basse
  • Fred Mariolle - guitare
  • Gaël Hallier - batterie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Demians Biography », sur AllMusic (consulté le 3 août 2017).
  2. (en) « Demians official bio. »
  3. (en) Alex Hendersen, « Building an Empire Review », sur AllMusic (consulté le 3 août 2017).
  4. (en) « Demians - Building An Empire review », sur metalstorm.net (consulté le 3 août 2017).
  5. (en) « Demians: Building An Empire », sur seaoftranquility.org (consulté le 3 août 2017).
  6. (en) « Demians: Building An Empire - Progressive Rock », sur dangerdog.com (consulté le 3 août 2017).
  7. (de) « DEMIANS - Building An Empire », sur powermetal.de (consulté le 3 août 2017).
  8. « Concerts de Demians ».
  9. « Critique de concert Marillion + Demians », sur concertandco.com (consulté le 3 août 2017).
  10. « Interview de Nicolas-Chapel-Demians », sur heavylaw.com/web.archive.org (consulté le 3 août 2017).
  11. (en) « Interview with Demians mastermind and musician Nicolas Chapel », sur puregrainaudio.com/web.archive.org (consulté le 3 août 2017).
  12. (en) « NEW DEMIANS ALBUM ”MERCURY” », sur demians-music.com (consulté le 3 août 2017).
  13. (en) « Album of the month », sur demians-music.com (consulté le 3 août 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]