David E. Rowe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
David E. Rowe
David Rowe.jpg
David Rowe, à Oberwolfach en 2005.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

David E. Rowe (né le ) est un mathématicien et historien américain[1],[2].

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Il a étudié les mathématiques et l'histoire des sciences à l'université de l'Oklahoma et a obtenu un deuxième doctorat en histoire au Graduate Center de la City University of New York. Il a été rédacteur de critique de livre, rédacteur en chef de 1994 à 1996, et éditeur de la revue Historia Mathematica. En 1992, Rowe a été nommé professeur d'histoire des mathématiques et des sciences naturelles à l'université Johannes Gutenberg de Mayence où il enseigne actuellement.

Travaux[modifier | modifier le code]

Ses recherches ont porté principalement sur les mathématiques en Allemagne, notamment la tradition mathématique de Göttingen ave entre autres David Hilbert et Felix Klein, mais ces dernières années, il s'est intéressé à la théorie de la relativité générale d'Einstein et l'impact culturel et politique plus large des idées d'Einstein. Dans le cadre de ce travail, lui et Robert Schulmann (de) ont co-édité un livre source intitulé Einstein on Politics: His Private Thoughts and Public Stands on Nationalism, Sionism, War, Peace, and the Bomb, publié par Princeton University Press en 2007[3].

En 2018, il est conférencier invité au Congrès international des mathématiciens à Rio de Janeiro.

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « David E. Rowe » (voir la liste des auteurs).
  1. « David E. Rowe », scholar.google.com (consulté le 11 août 2017)
  2. « David Rowe », ndsu.edu (consulté le 11 août 2017)
  3. (en) Einstein on politics : his private thoughts and public stands on nationalism, zionism, war, peace, and the bomb, Lawrenceville, Princeton University Press, , 523 p. (ISBN 978-0-691-12094-2 et 0-691-12094-3, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]