Dandarvaanchig Enkhjargal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dandarvaanchig Enkhjargal
Description de cette image, également commentée ci-après
Concert à l'Abbaye de Neumünster en 2016.
Informations générales
Surnom EPI
Naissance (51-52 ans)
Drapeau de la Mongolie Oulan-Bator
Activité principale Musicien, chanteur
Instruments morin khuur, violoncelle
Site officiel enkhjargal.com

Dandarvaanchig Enkhjargal (Mongol cyrillique : Дандарваанчигийн Энхжаргал, Dandarvaantschigiin Enchjargal), connu également sous le nom d''EPI, né en 1968 à Oulan-Bator en Mongolie, est un musicien et chanteur mongol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dandarvaanchig Enkhjargal est né à Oulan-Bator mais a grandi à Altanboulag, un petit village proche de la frontière russe. Il étudie au conservatoire de musique d'Oulan-Bator de 1990 à 1992. Son professeur est le maître G. Jamjan, réputé comme le meilleur joueur de morin khuur de Mongolie[1]. En plus de jouer du morin khuur, il pratique également le chant khöömii.

Depuis 1993, il vit en Allemagne et se produit à travers le monde (par exemple aux rencontres d'ensembles de violoncelles en 2008) mais aussi avec les Violons barbares ou avec Duplessy et les trois violons du monde.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Altain Orgil
  • 1997 : Karawane (Rüdiger Oppermann (de))
  • 1997 : Sanddorn (Rigolo Dance Theater)
  • 1997 : Stories for Friends (Joachim-Ernst Berendt)
  • 1998 : Fragile Balance (Rüdiger Oppermann)
  • 1999 : The art of harp 3 & 4 (Shamrock Records)
  • 1999 : Holzradchen Zeitreise (Emma Volker)
  • 2000 : Klang Welten 2000 (Rüdiger Oppermann)
  • 2000 : Mongolgathalatta (Rainer Granzin)
  • 2001 : Jazz Hop Rhythm (Peter Götzmann (de))
  • 2001 : Trance Siberia (Hulu Projekt)
  • 2002 : Hoirr Öngö (solo)
  • 2004 : A Journey in the steppe (Okna Tsahan Zam)
  • 2004 : Sam sam but different (Rüdiger Oppermann)
  • 2004 : Same sun same moon same water (Rüdiger Oppermann)
  • 2006 : Roots folk world music (Rudolstadt)
  • 2006 : Klang Welten live 6 CD with Book (Rüdiger Oppermann)
  • 2007 : A Handbook for Human Being (Nathalie Manser)
  • 2007 : Arguilly (Jerry Royas)
  • 2007 : Klang Welten 2007 (Rüdiger Oppermann)
  • 2008 : Beautiful Turns (Rüdiger Oppermann)
  • 2008 : Rhythm on Fire (Lex van Someren (de))
  • 2008 : Klang Welten 2008 (Rüdiger Oppermann)
  • 2009 : You make me feel so young (25 Jahre Unikonzert) Bergische Uni Wuppertal
  • 2009 : Home (bande originale du film d'Yann Arthur Bertrand)
  • 2009 : Heilung das wunder in uns (Clemens Kuby (de))
  • 2009 : Zangina (solo)
  • 2009 : Zwieschen.spiel.fuer.die.seele (W.Abendschoene Akzente)
  • 2010 : Bulgarian & Mongolian Wild World Music (Violons barbares)
  • 2010 : First time in the World meet Sarangi, Erhu, Morin huur. World premiere! (Duplessy & the 3 Violins of the World)
  • 2010 : O Lama-Buddhist Prayers (Gabriela jaensch and friends)
  • 2010 : Guru Ram Das (Lex Van Someren)
  • 2010 : Traumreise für die Seele (Lex Van Someren)
  • 2010 : Klang Welten (Rüdiger Oppermann)
  • 2011 : Spirit of the Silk Road (Bruno Baumann (de))
  • 2012 : The Dawn of the Foremothers (Namgar)
  • 2012 : Mama Papa (L. V. Someren)
  • 2013 : Brassens, Echos d'aujourd'hui
  • 2013 : Souffles et voix (Henri Tournier)
  • 2013 : Voyage (Fabian Joosten)
  • 2013 : Enkhjargal & Chantal Instrumental (Chantal)[2]

Avec Violons barbares[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Violons Barbares
  • 2014 : Saulem ai
  • 2018 : Wolf’s Cry

Avec Duplessy et les trois violons du monde[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Enkhjargal Dandarvaanchig », sur mongolian-art.de
  2. (de) Chantal Instrumentalensemble, sur chantal.de

Liens externes[modifier | modifier le code]