Euphydryas cynthia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Damier de l'alchémille)
Aller à : navigation, rechercher

Le Damier de l'alchémille ou Damier des alpages (Euphydryas cynthia) est une espèce de lépidoptères de la famille des Nymphalidae, sous-famille des Nymphalinae, tribu des Melitaeini, et du genre Euphydryas.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un papillon à damiers orange et marron séparés par les nervures et organisés en lignes qui présente un dimorphisme sexuel : le mâle présente dans les aires basale et discale des damiers blancs alors que la femelle est toute à damiers orange.

Le revers est orange orné de damiers clairs, aux antérieures et aux postérieures chez le mâle, uniquement aux postérieures chez la femelle dont les antérieures sont à damiers plus ou moins foncés. Au recto comme au verso les damiers orange de la bande postdiscale sont centrés par un point noir.

La forme Euphydryas cynthia alpicola petite, présente une suffusion noire au recto, les formes Euphydryas cynthia drenovskii et Euphydryas cynthia leonardi, plus grandes sont plus colorées[1].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il hiverne à l'état de chenille. Le développement demande deux saisons.

Il vole en une seule génération de fin juin à début août[1].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de la chenille sont Plantago alpina et Viola calcarata[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent dans les Alpes en France, Suisse, Italie, Autriche et en Bulgarie[2],[1].

En France métropolitaine il est présent dans les départements des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence[3],[4]. Suivant d'autres sources il serait aussi présent en Savoie, Haute-Savoie, Isère, Drôme et Hautes-Alpes[5].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il affectionne les prairies alpines de 400 à 2 300 mètres.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Euphydryas cynthia a été décrite par les entomologistes allemands Johann Nepomuk Cosmas Michael Denis et Ignaz Schiffermüller, en 1775, sous le nom initial de Papilio cynthia[6].

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio cynthia Schiffermüller, 1775 Protonyme
  • Papilio mysia (Hübner, 1800),
  • Hypodryas cynthia (Higgins, 1981),
  • Melitaea cynthia leonhardi Fruhstorfer, 1917 [7],[2],[8].
  • Melitaea alpicola (Galvagni, 1918)
  • Hypodryas cynthia Higgins, 1981[9]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • Le Damier de l'alchémille, Damier des alpages, Mélitée alpestre ou Damier dimorphe en français
  • En anglais Cynthia's Fritillary et en allemand Veilchen-Scheckenfalter.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Sous-espèces
  • Euphydryas cynthia alpicola (Galvagni) présente au-dessus de 1 800 mètres une suffusion noire au recto.
  • Euphydryas cynthia drenovskii (Röber) en Bulgarie dans les monts Pirin.

Le Damier de l'alchémille et l'Homme[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier en France mais inscrit dans le red data book en Bulgarie comme vulnérable[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (Tolman et Lewington 1997)
  2. a et b funet
  3. INPN
  4. [ lepinet]
  5. lepinet
  6. Schiffermüller, 1775 Ank. syst. Schmett. Wienergegend : 179
  7. Fruhstorfer, 1917 Archiv Naturg. 82 A (2) : 5, pl. 1, f. 2-3
  8. INPNtaxonomie
  9. Higgins, 1981, Bull. Br. Mus. nat. Hist. (Ent.) 43 (3) : 165
  10. of bulgaria

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]