DNA Script

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
DNA Script
DNA Script Logo Digital 216ppi.png
Logo de DNA Script
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Domaines d'activité
Recherche-développement en biotechnologie, recherche-développement en biotechnologieVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège
Pays
Organisation
Site web
Identifiants
SIREN
SIRET
TVA européenne

DNA Script est une entreprise de biotechnologies. Elle est spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation de matériels permettant la synthèse d'ADN.

Historique[modifier | modifier le code]

L'entreprise est fondée en 2014 par Thomas Ybert, Sylvain Gariel et Xavier Godron.

Elle reçoit 93 millions d'euros de financement au cours d'augmentations de capital de 2014 à 2020[1].

Activité[modifier | modifier le code]

L'entreprise poursuit l'objectif de créer un synthétiseur d'ADN à la demande, à un prix raisonnable. Le produit baptisé Syntax est en phase de bêta-test dans de grands laboratoires de biotechnologies. Selon le rapport de l'Académie des technologies sur la mémoire par ADN, « DNA Script (France) est actuellement le leader de la synthèse d’ADN par voie enzymatique à l’échelle mondiale. DNA Script développe deux technologies essentielles de la synthèse d’ADN par voie enzymatique : les nucléotides terminateurs réversibles et les enzymes ADN-polymérases[2]. »

Le 1er marché ciblé par le produit est le secteur du diagnostic. Viennent ensuite d'autres secteurs de la recherche scientifique, la thérapie génique personnalisée ou les vaccins, et enfin à plus long terme le stockage d'informations par ADN.

Outre les locaux du Kremlin-Bicêtre, la société est implantée à South San Francisco (Californie).

En , la société a rejoint le Molecular Encoding Consortium financé par IARPA à hauteur de 23 millions de dollars, dont six millions pour DNA Script. Ce consortium comprend en outre l'Université Harvard (équipe de Donhee Ham) et le Broad Institute (équipe de Robert Nicol). L'objectif est la fabrication des mémoires polymères[3].

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chantal Houzelle, « DNA Script se voit offrir 46 millions pour industrialiser sa première imprimante à ADN », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  2. Académie des Technologies, « Archiver les mégadonnées au-delà de 2040 : la piste de l’ADN » [PDF], , p. 37
  3. Chantal Houzelle, « DNA Script mise sur le stockage des données dans l'ADN à dix ans », Les Echos,‎ (lire en ligne)