Déontologie financière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La déontologie financière consiste pour les professionnels de la finance à ne pas:

  • utiliser à leur profit des informations privilégiées non encore connues du public,
  • donner au public ou à des clients des informations volontairement erronées ou de lui cacher des informations importantes,
  • manipuler les cours sur le marché,
  • profiter ou faire profiter certains clients d'écarts de cours créés artificiellement,
  • pratiquer des discriminations entre clients dans le cas par exemple de crédit, sur la base de critères injustifiés,
  • prélever des frais non proportionnés à la nature des services apportés,
  • conseiller leurs clients en faisant prévaloir l'intérêt des clients sur les profits de l'entreprise financière pour laquelle ils travaillent (ou leur propre commission)
  • prendre pour les clients des risques inconsidérés, voire monter des systèmes manifestement dangereux (épargne pyramidale par exemple)
  • multiplier les transactions dans le simple but de gonfler les commissions perçues
  • et pratiquer du blanchiment d'argent, des détournements de fonds et autres fraudes et escroqueries.

Surveillance financière[modifier | modifier le code]

L'AMF en France et la SEC aux USA sont chargés de veiller à la régularité de l'information pour ce qui est des opérations sur titres et des marchés financiers. Par ailleurs les tribunaux civils et pénaux peuvent appliquer des sanctions en cas d'irrégularités dommageables.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Cercle éthique des affaires
  • Plusieurs codes de déontologie ont été rédigés par les professionnels pour prévenir notamment les situations d'abus de marché et de conflit d'intérêt (en matière d'analyse financière). Ils sont accessibles sur fbf.fr