Culture archéologique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une culture archéologique est un ensemble d'artéfacts archéologiques, limité à une période et à une zone géographique, et provenant d'un même peuple et permettant de reconstituer une culture ou une civilisation disparue de nos jours.

En ethno-archéologie et en anthropologie sociale et culturelle , par sa « culture » on entend distinguer chaque groupe humain occupant un certain espace géographique pendant une période donnée[1]. On s'appuie, pour ce faire, sur la répartition homogène dans cet espace géographique d'un certain nombre de types d'objets (formes de poteries, outils de silex, art mobilier, architecture, pratiques funéraires, etc.) et ainsi définir la « culture matérielle » de chaque « culture » entendue de ce point de vue ethno-archéologique. Le Chasséen tire son nom du site de Chassey-le-Camp en Saône-et-Loire, la culture de Yangshao tire le sien d'un site près du village de Yangshao, au Nord du Henan, ce sont autant de « cultures », sur une aire géographique bien plus étendue que ces sites mais en constante redéfinition en fonction de l'état des recherches.

Exemples[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Culture archéologique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La notion de « culture » in : La révolution néolithique en France, sous la direction de Jean-Paul Demoule, 2007, page 22

Lien externe / bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :