Cristian Serrano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Serrano.
Serrano Forero est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Serrano ; le second, maternel, souvent omis, est Forero.
Cristian Serrano
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Nom de naissance
Cristian Camilo Serrano ForeroVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (30 ans)
BogotaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes non-UCI
2012Supergiros-Redetrans[1]
2013Supergiros-Blanco del Valle
2015IDERMETA-Inversiones Sersan
2016EBSA
Équipes UCI

Cristian Camilo Serrano Forero, né le à Bogota[n 1], est un coureur cycliste colombien, membre de l'équipe continentale Coldeportes-Zenú. Il est spécialiste des contre-la-montre. Il a notamment remporté la médaille d'or des Juegos Deportivos Nationales 2015 et le bronze aux Championnats panaméricains de 2016.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Cristian Serrano est né à Bogota mais grandit dans le département du Meta[n 1]. Marié, père d'une enfant[2], Cristian Serrano mesure 1,75 m et pèse 60 kg[3]. Il commence le cyclisme par le VTT et se met à la compétition sur route réellement depuis 2013[4].

Serrano fait son apparition sur la scène nationale du cyclisme colombien lors de la Clásica de Anapoima 2014. Il y est le seul à terminer à moins d'une minute d'Óscar Sevilla, lors du contre-la-montre de clôture. Ce qui lui permet de finir deuxième de l'épreuve[5]. L'année suivante, il s'impose sur la même étape pour quelques centièmes devant Sevilla[6].

Il réapparait, des mois plus tard, en haut des classements lors de la deuxième étape du Clásico RCN, un contre-la-montre se déroulant dans le département du Meta. Il termine troisième à deux secondes d'un autre Metense, Omar Mendoza[7]. Contraint à l'abandon, il se prépare de nombreuses semaines pour le contre-la-montre des Juegos Deportivos Nationales 2015[2]. Il remporte la médaille d'or devant vingt-huit concurrents de dix-sept départements, reléguant son dauphin Edwin Sánchez, à cinq secondes. Il espère ainsi décrocher un contrat dans une équipe pour la saison suivante[8]. Cette victoire met en exergue le travail réalisé par la ligue cycliste du Meta, pour développer ce sport dans le département[9], ce dont a profité Cristian Serrano, notamment en recevant d'IDERMETA un salaire minimum légal et l'appui financier pour participer aux compétitions en-dehors du département[10].

Sa nouvelle formation "EBSA" débute la saison 2016, lors de la Clásica de Anapoima[11], où Serrano termine deuxième de l'épreuve chronométrée[12]. Ce résultat, associé à son succès lors des Juegos Deportivos Nationales, fait de lui le premier Metense sélectionné pour représenter son pays, dans l'épreuve du contre-la-montre des championnats panaméricains[4]. Deux Colombiens se hissent sur le podium continental et Cristian Serrano termine troisième à 58 s de son compatriote Walter Vargas[13]. Puis il participe au Tour de Colombie dans l'anonymat des classements[n 2]. Par contre, il en va tout autrement à la Vuelta a Boyacá, au mois de septembre. Seul Miguel Ángel López de l'équipe World Tour Astana n'est pas relégué à plus de deux minutes dans l'étape contre-la-montre qu'il remporte[14].

Avant de trouver un contrat avec l'équipe continentale Coldeportes-Zenú, début janvier 2017, il gardait la confiance du directeur sportif de la formation "EBSA" Rafael Antonio Niño et déclarait comme objectif pour la saison, « vouloir améliorer ce qu'il avait réalisé l'année précédente » et intégrer à nouveau la sélection nationale[15]. Au mois de février, il met à profit ses qualités de rouleur pour gagner l'étape chronométrée et le classement général de la Clásica de Rionegro, première course à étapes remportée par Serrano[16]. Le même jour, le président de la ligue cycliste du Meta annonce sa présence dans la sélection départementale pour les Championnats de Colombie[17]. Bien que favori[18],[19], il échoue à la septième place du contre-la-montre[20]. Sélectionné pour les championnats panaméricains, il termine cinquième de l'épreuve chronométrée, échouant à vingt secondes de la médaille de bronze[21].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2016 2017
UCI America Tour 128e[23] 151e[24]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Confer Discussion.
  2. Confer l'article Tour de Colombie 2016 et les références qui l'accompagnent.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « El ciclista del Meta Cristian Serrano cambia de divisa y ahora estará », sur www.deporte-total.com, (consulté le 21 février 2017)
  2. a et b (es) « La de oro por Luciana », sur www.bicimovida.com, (consulté le 21 février 2017)
  3. (es) « Ficha del participante : Cristian Camilo Serrano Forero », sur www.juegosnacionales.gov.co (consulté le 21 février 2017)
  4. a et b (es) « Llanero hará parte de la selección Colombia de ciclismo », sur www.eltiempo.com, (consulté le 21 février 2017)
  5. (es) « Clásica de Anapoima: Oscar Sevilla retuvo el título ganando la crono final », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 21 février 2017)
  6. (es) « Oscar Sevilla campeón de la Clásica de Anapoima, Cristian Serrano se quedó con la CRI », sur www.reporterosasociados.com.co, (consulté le 21 février 2017)
  7. (es) « Mendoza ganó la CRI; Roldán mantiene el liderato en el Clásico RCN », sur www.eje21.com.co, (consulté le 21 février 2017)
  8. (es) « Juegos Nacionales: Cristian Serrano (Meta) Medalla de Oro en la CRI. Edwin Sánchez (Bog) Plata y Walter Vargas (Ant) Bronce », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 21 février 2017)
  9. (es) « ¿Cómo llegaron los llaneros? », sur larutadelescarabajo.com, (consulté le 21 février 2017)
  10. (es) « Con Cristian Serrano, nuevamente un ciclista metense llena de orgullo al departamento », sur pbs.twimg.com, (consulté le 21 février 2017)
  11. (es) « Equipo EBSA reaparece en Clásica de Anapoima », sur www.boyacaradio.com, (consulté le 21 février 2017)
  12. (es) « Sevilla y Sanabria se quedaron con la Clásica de Anapoima 2016 », sur www.winsports.co, (consulté le 21 février 2017)
  13. (es) « Colombia ganó dos oros en Panamericano de ciclismo », sur www.laopinion.com.co, (consulté le 21 février 2017)
  14. (es) « Vuelta a Boyacá: Cristian Serrano ganó la CRI. Oscar Rivera nuevo líder. Etapa y liderato para Ana Sanabria en mujeres », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 21 février 2017)
  15. (es) « “Deseo mejorar lo realizado el año pasado": Ciclista, Cristian Serrano », sur www.noticiasdevillavicencio.com, (consulté le 21 février 2017)
  16. (es) « Serrano conquistó en Rionegro su primera Vuelta », sur www.elcolombiano.com, (consulté le 21 février 2017)
  17. (es) « Serrano y Arévalo serán "Los Capos" del equipo del Meta a los Nacionales de ruta que se cumplirán en Bogotá », sur www.metadeportescolombia.com, (consulté le 21 février 2017)
  18. (es) « Campeonato Nacional de ruta: Una CRI para alquilar balcón », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 4 mars 2017)
  19. (es) « En la contrarreloj individual, todos contra Wálter Vargas », sur www.eltiempo.com, (consulté le 4 mars 2017)
  20. (es) « Les classements officiels de la deuxième journée des championnats de Colombie 2017 », sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com, (consulté le 4 mars 2017)
  21. (es) « El Panamericano de ruta ya tiene sus primeros medallistas », sur www.copaci.org, (consulté le 27 juin 2017)
  22. (es) « Les résultats officiels du contre-la-montre masculin des XX Juegos Deportivos Nacionales », sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com (consulté le 21 février 2017)
  23. (en) « UCI America Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  24. (en) « UCI America Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 30 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]