Rafael Antonio Niño

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Niño Munévar est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Niño ; le second, maternel, souvent omis, est Munévar.
Rafael Antonio Niño
Monumento Rafael Niño Cucaita Boyaca.JPG
Statue de Rafael Antonio Niño dans le parc principal de Cucaita.
Informations
Nom de naissance
Rafael Antonio Niño Munévar
Naissance
Nationalité
Équipes amateurs
1970Junta Adminis. de Deportes
1971Singer
1972Postobón
1973Ferretería Reina Ltda
1975-1977Banco Cafetero
1978Benotto
1979Lotería de Boyacá
1980Droguería Yaneth
1981-1982Lotería de Boyacá
Équipes professionnelles
1974Jolly Ceramica
Principales victoires

Rafael Antonio Niño Munévar, né le à Cucaita (Département de Boyacá), en Colombie, est un ancien coureur cycliste colombien, aujourd'hui directeur sportif.

Biographie[modifier | modifier le code]

Niño est le meilleur coureur cycliste colombien des années 1970, raflant onze victoires (Six Tour de Colombie et cinq Clásico RCN) dans les deux principales courses par étapes de son pays. Il a également effectué une saison professionnelle en Italie, participant au Giro.

Il entre de manière fracassante dans l'histoire du cyclisme colombien en 1970. Cette année-là, à peine âgé de vingt ans, il découvre le Tour de Colombie. Lors de l'ultime étape montagneuse, non seulement, il reprend les 62 secondes de retard qu'il avait sur le leader provisoire, Gustavo Rincón, mais il relègue le troisième, Miguel Samacá, à plus de seize minutes au classement général final[1].

Il remportera cinq autres Tour de Colombie et détient toujours, à ce jour, le record du nombre de victoires dans cette épreuve. Il possède également le record du nombre de victoires dans l'autre course importante du calendrier cycliste colombien, le Clásico RCN avec cinq succès.

En 1974, il tente une carrière professionnelle en Europe, en s'engageant avec l'équipe Jolly Ceramica. Celle-ci a pour leader Giovanni Battaglin, Niño devient pour la première fois, simple équipier. Et lorsque le Banco Cafetero lui propose de rentrer au pays pour devenir leader de son équipe, il n'hésite pas et met fin à sa carrière italienne au bout d'un an (ce qu'il regrette aujourd'hui)[1].

Il met un terme à la compétition cycliste en 1982[1].

Il entame une carrière de directeur sportif en dirigeant l'équipe cycliste Café de Colombia, pendant quatre ans[2].

Il dirige également, au début des années 2000, l'équipe de l'élite amateur colombienne, Lotería de Boyacá (pour laquelle il courut en fin de carrière)[2]. Puis après quatre années où il s'occupe de sélections de jeunes, il reprend la direction de l'équipe Lotería de Boyacá, pour la saison 2007[3]. Il est débarqué après le Tour de Colombie 2008[4].

De 2009 à 2011, il est le directeur technique de l'équipe sponsorisée par la Empresa de Energía de Boyacá (EBSA), lors du Tour national.

Sa renommée est importante en Colombie, même encore aujourd'hui. Cucaita, sa municipalité de naissance, a intégré une roue de vélo dans son blason, en son hommage[5]. Un musée a même été inauguré en 2006 en son honneur[6].

Équipes[modifier | modifier le code]

  • Amateurs :
    • 1970 : Drapeau : Colombie Junta Administradora de Deportes (club) et Cundinamarca (sélection régionale)[7]
    • 1971 : Drapeau : Colombie Singer[8]
    • 1972 : Drapeau : Colombie Postobón[9]
    • 1973 : Drapeau : Colombie Néctar - ELC (au Tour de Colombie)[10] et Ferretería Reina Ltda (au Clásico RCN)[11]
  • Professionnelle :
    • 1974 : Drapeau : Italie Jolly Ceramica[2]
  • Amateurs :
    • 1975 : Drapeau : Colombie Banco Cafetero[12]
    • 1976 : Drapeau : Colombie Banco Cafetero[13]
    • 1977 : Drapeau : Colombie Banco Cafetero[14]
    • 1978 : Drapeau : Colombie Benotto[15]
    • 1979 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá[16]
    • 1980 : Drapeau : Colombie Droguería Yaneth[17]
    • 1981 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá[18]
    • 1982 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá[19]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Tour de Colombie
    • Vainqueur au classement général en 1970.
    • Vainqueur au classement général en 1973.
    • Vainqueur au classement général en 1975.
    • Vainqueur au classement général en 1977.
    • Vainqueur au classement général en 1978.
    • Vainqueur au classement général en 1980.
    • 1 fois sur le podium (3e en 1971)[20].
    • 13 victoires d'étape en 1972, 1973, 1975, 1977, 1978[21], 1980 et 1981[22].
  • Clásico RCN
    • Vainqueur au classement général en 1971.
    • Vainqueur au classement général en 1975.
    • Vainqueur au classement général en 1977.
    • Vainqueur au classement général en 1978.
    • Vainqueur au classement général en 1979.
    • 1 fois sur le podium (3e en 1972)[23].
    • 6 victoires d'étape en 1973, 1975, 1978 et 1979[11].

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation.

  • 1974 : 41e du classement général.

Tour de France[modifier | modifier le code]

Aucune participation.

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Aucune participation.

Résultats sur les championnats[modifier | modifier le code]

Championnats du monde professionnels[modifier | modifier le code]

1 participation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (es) « Rafael Antonio Niño. Cucaita 1952- », sur www.eltiempo.com, (consulté le 23 janvier 2013)
  2. a b et c « Sa seule équipe professionnelle », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 23 janvier 2014)
  3. (es) « Rafael Antonio Niño, nuevo técnico de Lotería de Boyacá - Boletín 021 de 2007 (Bulletin d'information du gouvernement départemental de Boyacá) », sur www.boyaca.gov.co, (consulté le 23 janvier 2013)
  4. (es) « Vicente Belda es el nuevo técnico de Lotería de Boyacá. », sur www.eltiempo.com, (consulté le 23 janvier 2013)
  5. (es) « Información general sur la municipalité de Cucaita, voir la partie sur l'escudo », sur cucaita-boyaca.gov.co (consulté le 13 novembre 2012)
  6. (es) « Cucaita (Boyacá) célèbre le 450e anniversaire de sa fondation. » [archive du ], sur www.mincultura.gov.co, (consulté le 23 janvier 2013)
  7. (es) « Le Tour de Colombie 1970 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  8. (es) « Le Tour de Colombie 1971 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  9. (es) « Le Tour de Colombie 1972 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  10. (es) « Le Tour de Colombie 1973 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  11. a et b (es) « Les vainqueurs d'étapes et des classements finaux du Clásico RCN dans les années 70 » [archive du ], sur www.clasicorcn.net (consulté le 7 février 2017)
  12. (es) « Le Tour de Colombie 1975 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  13. (es) « Le Tour de Colombie 1976 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  14. (es) « Le Tour de Colombie 1977 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  15. (es) « Le Tour de Colombie 1978 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  16. (es) « Le Tour de Colombie 1979 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  17. (es) « Le Tour de Colombie 1980 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  18. (es) « Le Tour de Colombie 1981 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  19. (es) « Le Tour de Colombie 1982 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  20. « Les podiums du Tour de Colombie », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 23 janvier 2014)
  21. (es) « Les vainqueurs d'étapes au Tour de Colombie sur la période 1951-1978 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  22. (es) « Les vainqueurs d'étapes au Tour de Colombie sur la période 1979-2009 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  23. (es) « Les podiums du Clásico RCN », sur members.fortunecity.es (consulté le 26 mars 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :