Couvent des Unterlinden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Couvent des Unterlinden
Colmar - 29072016 (29538528795).jpg
Présentation
Destination initiale
couvent
Destination actuelle
musée
Construction
entre 1262 et 1269
Occupant
Propriétaire
Ville de Colmar (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut patrimonial
Logo monument historique Classé MH (1852, ancien couvent)
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Colmar
voir sur la carte de Colmar
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Haut-Rhin
voir sur la carte du Haut-Rhin
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le couvent des Unterlinden est un monument historique situé à Colmar, dans le département français du Haut-Rhin.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'édifice est situé au 1, rue des Unterlinden à Colmar.

Historique[modifier | modifier le code]

L'emplacement est occupé dès 1232 par des chanoinesses de l'ordre des dominicains[1],[2].

Élevée entre 1262 et 1269[3],[1], l'église se constitue d’une nef charpentée à quatre travées couverte d’une charpente et d’un chœur à sept travées voûtées d’ogives et à l’abside polygonale, forme qui se généralisa en Alsace au cours du XIIIe siècle. Elle abrite aujourd’hui le retable d'Issenheim, de Matthias Grünewald, chef-d'œuvre des collections du musée Unterlinden ainsi que la statue du peintre et graveur colmarien Martin Schongauer réalisé par Bartholdi en 1860.

Le cloître fut construit après l’église, dans la deuxième moitié du XIIIe siècle. Le couvent fut fermé en 1790 et abrita un régiment de lanciers avant de devenir musée en 1849[1].

Le couvent à l’architecture gothique est fondé au XIIIe siècle par Agnès de Mittelnheim et Agnès de Hergheim. Il peut être considéré comme un bâtiment fondateur qui influença toute l’architecture des ordres mendiants du Rhin supérieur. Son architecture, si elle conserve une grande partie de son caractère médiéval, a néanmoins subi de nombreuses modifications au gré des évolutions qui traversèrent son histoire.

Après le départ des moniales à la Révolution, les bâtiments, peu à peu laissés à l’abandon, servent de caserne militaire jusqu’au milieu du XIXe siècle.

Il accueille actuellement le musée Unterlinden.

Le couvent fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le [4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck et Guy Bronner, Alsace : Dictionnaire des monuments historiques, Strasbourg, La Nuée Bleu, , 664 p. (ISBN 978-2-7165-0250-4)
  2. « Présentation du musée », sur le site du musée Unterlinden (consulté le 9 février 2015).
  3. Gabriel Braeuner (photogr. Christophe Hamm), Colmar : un itinéraire à travers l'histoire, ID L'Edition, coll. « Guide découverte », , 128 p. (ISBN 2-913-30256-5 (édité erroné)), p. 3 (notice BnF no FRBNF39023528)
  4. « Ancien couvent des Unterlinden », notice no PA00085365, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Landolin Winterer, Un monastère alsacien au treizième siècle, Sutter, Rixheim, 1896, 16 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :