Cornelis van Cleve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cornelis van Cleve
Naissance
Décès
Activité
Père

Cornelis van Cleve, Cornelis van Cleef , dit Sotte Cleef, né à Anvers en 1520 et mort en 1567, est un peintre flamand. C'est le fils du peintre Joos van Cleve.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1520 de Joos van Cleve et d'Anna Vijdt, il fit son apprentissage de peintre dans l'atelier de son père.

En 1555, il vendit une des deux maisons qu'il avait à Anvers afin d'obtenir des liquidités pour s'établir en Angleterre.

Pendant près de 14 ans il fut assez productif, mais il fut atteint de démence, d'où le surnom de « Sotte Cleef » qu'on lui attribua. Il fut ramené d'Angleterre à Anvers en 1560 et placé par un magistrat sous la tutelle de son gendre en 1564[2].

Influencé par les peintres italiens, il fit notamment des emprunts à Raphaël, à Andrea del Sarto et à Léonard de Vinci.

Dans son Schilder-boeck, Van Mander consacre un chapitre à son père, mais le confond avec son fils, d'où le titre Josse van Cleef, dit « le fou », excellent peintre d'Anvers[4].

Sa mort est signalée en 1567[6].

Peintures[modifier | modifier le code]

Cornelis van Cleve[modifier | modifier le code]

  • Nativité, huile sur bois, 108,9 x 82,9 cm, The John & Mable Ringling Museum of Art, Sarasota, inv. SN201.[8]
  • Vierge à l'Enfant, huile sur panneau, 27,6 x 21,6 cm, The Fitzwilliam Museum, University of Cambridge, Cambridge, inv. M17 (fig. 1).[10]
  • Vierge à l'Enfant, huile sur panneau, 57,79 x 43,82 cm, Minneapolis Institute of Art, Minneapolis, inv. 69.4 (fig. 2).[12]
  • Vierge à l'Enfant, huile sur panneau de chêne, 99,7 x 74 cm, Alte Pinakothek, Munich, inv. WAF489.[14]
  • Sainte famille avec Élisabeth et Jean Baptiste, huile sur panneau, 74 x 95 cm, Groeninge Museum, Bruges, inv. 0000.GRO0375.I (fig. 3).[16]
  • Adoration des mages, huile sur panneau, 100 x 77 cm, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Rockox house, Anvers, inv. 464.[18]

Atelier de Cornelis van Cleve[modifier | modifier le code]

  • Vierge au Jésus dormant, huile sur bois, 81,5 x 66,6 cm, Musée Magnin, Dijon, inv. 1938E183.[20]

Attribuée à Cornelis van Cleve[modifier | modifier le code]

La nature du support pictural utilisé rend l'attribution hypothétique.

  • Ronde féerique, huile sur toile, 51 x 63 cm, University of Aberdeen, Aberdeen, inv. ABDUA 30621.[22]
  • Ronde d'enfants, huile sur toile, Musée d'art et d'histoire, Cognac (fig. 4).[24]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  2. Cf. Van Puyvelde 1962, p. 342.[1]
  3. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  4. Cf. Van Mander et Hymans 1884, p. 243.[3]
  5. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  6. Cf. Van Puyvelde 1962, p. 342. Cependant, selon Max J. Friedländer (Friedländer 1972, p. 49), il serait mort peu après 1554.[5]
  7. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  8. Notice du musée[7]
  9. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  10. Notice du musée[9]
  11. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  12. Notice du musée[11]
  13. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  14. Notice RMN[13]
  15. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  16. Notice Flemish Primitives[15]
  17. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  18. Informations Rockox house[17]
  19. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  20. Notice RMN[19]
  21. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  22. Notice BBC[21]
  23. (!!! Changez pour le modèle {{Note}} à la place du modèle {{Ref}}.!!!)
  24. Reproduction[23]

Notices d'œuvres[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) C. Justi, Der Fall Cleve, in Jb der preuss. Kunstsmlg., 16, 1895, p. 32.
  • G. Hulin de Loo, Conjecture touchant le Sotte Cleve, in Petite Rev. illustrée de l'Art et de l'Archéol. en Flandre, 1903, pp. 87-91, 115-118.
  • (nl) M. J. Friedländer, Nachtträgliches zu Cornelis van Cleve, in Oud Holland, LX, 1943, pp. 7-14.
  • (en) Max J. Friedländer, Early Netherlandish Painting : Joos van Cleve, Jan Provost, Joachim Patenier, vol. IX, part I, Leiden, A. W. Sijthoff, , 74 p. (ISBN 90-286-0202-X).
  • Karel Van Mander et Henri Hymans (trad. notes et commentaires de Henri Hymans), « Josse van Cleef, dit « le fou », excellent peintre d'Anvers », dans Le livre des peintres de Carel van Mander : vie des peintres flamands, hollandais et allemands (1604), Tome 1, Paris, (lire en ligne), p. 243-248.
  • Leo Van Puyvelde, La peinture flamande au siècle de Bosch et Brueghel, Paris, Elsevier, , 492 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]