Corioles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Corioles (latin : Corioli) est une ancienne ville volsque du Latium.

En 493 av. J.-C., le consul Postumius Cominius Auruncus est envoyé contre les Volsques, bat et met en fuite ceux d'Antium, bat des armées et prend plusieurs villes, puis assiège Corioles. Grâce à un jeune patricien, Caius Marcius, la ville tombe aux mains des Romains, et ce dernier reçoit ensuite le surnom de Coriolanus (Coriolan)[1],[2],[3],[4].

Ensuite, la ville n'apparaît plus dans l'histoire, sauf en 443 av. J.-C., lors d'une dispute entre Ardée et Aricie à propos d'une partie du territoire de Corioles. Rome, sollicitée pour un arbitrage, tranche en annexant ce territoire et met fin à la dispute[5]. La localisation exacte de la ville n'est pas connue avec précision.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 33
  2. Plutarque, Vies des hommes illustres, Vie de Coriolan, VII-XI
  3. Dion Cassius, Histoire romaine, Livre V, Frag. 35
  4. Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, XIX. C. Marcius Coriolan
  5. Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 71-72