Contrôleur DJ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un contrôleur DJ

Un contrôleur DJ ou surface de contrôle DJ est un instrument pour disc jockey qui pilote un logiciel DJ (Serato DJ Pro, Traktor Pro, VirtualDJ Pro, Mixxx, Mixvibes Cross, Djay Pro, Pioneer Rekordbox, …) grâce à des contrôles similaires à ceux d'une table de mixage + 2 lecteurs CD, au lieu de piloter le logiciel DJ avec le clavier la souris, avec un touchpad ou un écran tactile.

Comme une souris, un contrôleur DJ est une télécommande pour un logiciel, mais il permet en plus de :

  • des gestes plus précis: quand on tourne un potentiomètre mécanique, le geste de la main est mieux guidé donc plus précis que quand on tourne un potentiomètre dessiné à l'écran,
  • d'activer plus de commandes en même temps: avec 2 mains et 10 doigts, on peut actionner en même temps et de façon coordonnée plusieurs boutons sur un contrôleur DJ, mais 1 seul bouton sur une souris,
  • d'avoir un retour visuel clair de l'état de chaque commande, avec le rétro éclairage et la position des boutons,
  • d'agrandir la surface de commandes au delà de la surface qu'affiche l'écran de l'ordinateur.

Définition[modifier | modifier le code]

Contrôleur DJ[modifier | modifier le code]

Un contrôleur DJ est une surface de contrôle spécialisée pour contrôler un logiciel DJ, que ce logiciel tourne dans un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Il a généralement l'apparence d'une groupe de commandes avec les commandes de la table de mixage au centre, entouré des commandes de 2 platines CD, 1 à droite et 1 à gauche, mais il existe aussi quelques contrôleurs DJ de petite taille avec les commandes d'une table de mixage uniquement, ou les commandes d'une platine CD uniquement.

Interface audio DJ[modifier | modifier le code]

Un grand nombre de contrôleurs DJ intègre aussi une interface audio dédiée au DJing pour diffuser en même temps 2 flux audio :

  • le mix = la musique diffusée pour le public : il y a donc une sortie stéréo pour brancher des enceintes et diffuser le mix,
  • la pré-écoute = la musique que le disc jockey écoute (généralement dans son casque) avant de la diffuser pour le public, il y a donc une sortie stéréo pour brancher le casque.

On pourrait utiliser une carte sonore pour ordinateur au lieu d'une interface audio dédiée au DJing, mais la carte sonore intégrée dans un ordinateur n'a souvent pas la capacité à diffuser en même temps 2 signaux audio différents, un pour le public (le mix) et un pour la pré-écoute au casque.

Ce que n'est pas un contrôleur DJ[modifier | modifier le code]

Un contrôleur DJ n'est pas une table de mixage, il n'intègre généralement pas l'électronique pour réaliser le mixage, l'équalisation, les filtres ou les effets audio, qui sont gérés par le logiciel DJ. Certains contrôleurs DJs intègrent une table de mixage, mais ce n'est pas le cas le plus courant.

Un contrôleur DJ n'est pas un contrôleur de production, pour piloter des logiciels comme Ableton Live ou FL Studio, qu'on appelle souvent des DAW. Généralement sans "jog wheels", ils présentent souvent des matrices de boutons ou de pads et/ou de potards que les contrôleurs pour DJs, et dans certains cas ils intègrent un clavier maître type piano. Même s'ils sont parfois utilisés par des DJs, qui sont souvent aussi des producteurs, ces contrôleurs de DAW ne sont pas des contrôleurs DJ parce qu'ils servent à d'autres utilisations que du DJing.

Un contrôleur DJ n'est pas une station de mix autonome, qui permet de mixer sans ordinateur. Les stations de mix autonomes peuvent aussi servir de contrôleur DJ, c'est-à-dire contrôler un logiciel dans un ordinateur, mais le pouvoir lire des morceaux sans ordinateur signifie qu'ils ne sont pas uniquement des contrôleurs.

Type de boutons / commandes / contrôles[modifier | modifier le code]

Le commandes ou contrôles que l'on trouve sur un contrôleur DJ émulent (reproduisent) les commandes que l'on trouve sur 2 platines CD de DJ + 1 table de mixage. De la table de mixage, le contrôleur DJ reprend généralement

  • des boutons poussoirs (souvent rétro-éclairés), pour enclencher ou cesser des commandes, par exemple choisir de diffuser ou non le son d'une platine dans le casque,
  • des potentiomètres rotatifs ("potards" dans le langage familier, knob en anglais), pour régler l'équalisation, un découpage du son par fréquences (Fréquences hautes, Fréquences medium, Fréquences basses) et certains volumes sonores (volume casque, volume général)
  • des glissières (ou faders ou potentiomètres horizontaux) comme le "crossfader" qui mixe le son entre la droite et la gauche, et les volume fader, des glissières de volume qui règlent le volume de chaque voie, chaque platine virtuelle.

Des platines CD pour DJs, le contrôleur DJ reprend généralement

  • des boutons poussoirs (souvent rétro-éclairés), déclenchant ou arrêtant des commande, comme la touche Play/Pause, la touche Cue (pour pauser un signet dans le morceau), la touche Sync (pour Synchroniser le morceau sur le rythme du morceau joué sur l'autre platine),
  • des "jog wheels" (plateaux qu'on peut faire tourner dans un sens ou dans l'autre, émulant un plateau de tourne disque) pour se déplacer dans le morceau, accélérer ou ralentir la lecture, ou scratcher,
  • un commande de vitesse, le plus souvent par une glissière qu'on appelle pitch fader ou tempo fader, mais parfois cette commande est gérée par un bouton rotatif.

Communication avec le logiciel DJ[modifier | modifier le code]

Protocoles de commandes[modifier | modifier le code]

La plupart des contrôleurs DJ communiquent avec le logiciel DJ en émettant et en recevant des commandes suivant les protocoles

  • MIDI (Musical Instrument Digital Interface) ou MIDI étendu (Extended MIDI)
  • HID (Human Interface Device)

pour communiquer avec l'ordinateur via un port USB.

Certains contrôleurs de DJ dotés d'entrées audio peuvent être utilisés avec des disques vinyle timecodé (VTC) ou des CD timecodés.

Compatibilité avec les logiciels DJ[modifier | modifier le code]

Certains contrôleurs DJ ne fonctionnent qu'avec un seul ou quelques logiciels DJ, approuvés par le fabricant. D'autres fonctionnent avec la plupart des logiciels DJ.

Si un contrôleur DJ n'est pas supporté nativement (reconnu directement) par un logiciel DJ, et si le logiciel DJ est ouvert (permet d'ajouter les commandes d'un nouveau contrôleur DJ), alors le fichier pour faire reconnaître ce contrôleur DJ s'appelle une mappe / un fichier de mapping: on parle généralement de fichier de mapping MIDI (parce que le MIDI est le protocole le plus utilisé), mais il peut aussi exister des fichiers de mapping HID. Les fichiers de mapping sont généralement téléchargeables sur les sites internet de support technique des fabricants de contrôleurs DJ, ou sur des sites internet spécialisés en DJing.


Histoire des contrôleurs DJ[modifier | modifier le code]

L'ancêtre : la télécommande de double lecteur CD en rack[modifier | modifier le code]

Au début des années 2000, les fabricants de matériel DJ ont conçu des double lecteurs CD en rack 19 pouces pour les bars, avec 1 module double lecteur CD en rack 1U et une télécommande en rack 3U. Des constructeurs ont alors débrancher ces télécommandes du double lecteur pour les brancher à des PC et piloter un logiciel DJ: il n'y avait alors ni commande de mixage (il fallait ajouter une table de mixage), ni protocole de commande unifié (l'appareil marchait avec 1 logiciel, PCDJ), mais il n'y avait pas de carte sonore intégrée, mais c'était la première télécommande DJ.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :