Constantin Vago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Constantin Vago
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
AlèsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Constantin Vago, né Szilárd Vágó le à Debrecen (Hongrie) et mort le à Alès (Gard)[1], est un biologiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient son doctorat en philosophie de l'Université de Debrecen en 1943, et poursuit des études scientifiques sous la direction d'Albert Szent-Györgyi. En 1956, il obtient son doctorat ès sciences à Montpellier[2].

Constantin Vago est professeur honoraire à l'Université des sciences du Languedoc, directeur honoraire du Centre de recherches de pathologie comparée de Saint-Christol-lès-Alès, membre de l'Académie des sciences et de l'Académie de Nîmes.

Travaux[modifier | modifier le code]

Les travaux de recherche de Constantin Vago portent sur la pathologie comparée et les phénomènes graves autour du développement phylogénétique dans les systèmes écopathologiques. Il a mis à jour certains agents viraux, tout en les reliant directement à des agents pathogènes chez l'homme. Il parvient aussi à contrôler l'évolution phylogénétique pour en observer les différentes formations oncogènes[2].

Constantin Vago est à l'origine de la classification actuelle des virus d'invertébrés, et a découvert le premier virus d'invertébrés marins[2].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Constantin Vago est marié à Catherine, et a 2 enfants, Sylvie et Philippe[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « le Professeur Constantin VAGO : Décès », sur Midilibre.fr, (consulté le 4 février 2017)
  2. a, b, c, d et e « In memoriam : Constantin Vago », sur Academis-sciences.fr, (consulté le 4 février 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Biographie sur le site de l'Académie des sciences