Constantin Vago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Constantin Vago, né Szilárd Vágó le à Debrecen (Hongrie) et mort le à Alès (Gard)[1], est un biologiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient son doctorat en philosophie de l'Université de Debrecen en 1943, et poursuit des études scientifiques sous la direction d'Albert Szent-Györgyi. En 1956, il obtient son doctorat ès sciences à Montpellier[2].

Constantin Vago est professeur honoraire à l'Université des sciences du Languedoc, directeur honoraire du Centre de recherches de pathologie comparée de Saint-Christol-lès-Alès, membre de l'Académie des sciences et membre non résidant de l'Académie de Nîmes[3].

Travaux[modifier | modifier le code]

Les travaux de recherche de Constantin Vago portent sur la pathologie comparée et les phénomènes graves autour du développement phylogénétique dans les systèmes écopathologiques. Il a mis à jour certains agents viraux, tout en les reliant directement à des agents pathogènes chez l'homme. Il parvient aussi à contrôler l'évolution phylogénétique pour en observer les différentes formations oncogènes[2].

Constantin Vago est à l'origine de la classification actuelle des virus d'invertébrés, et a découvert le premier virus d'invertébrés marins[2].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Constantin Vago est marié à Catherine, et a 2 enfants, Sylvie et Philippe[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « le Professeur Constantin VAGO : Décès », sur Midilibre.fr, (consulté le 4 février 2017)
  2. a b c d et e « In memoriam : Constantin Vago », sur Academis-sciences.fr, (consulté le 4 février 2017)
  3. https://www.academiedenimes.org/site/liste-academiciens-residants-et-non-residants/

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Constantin Vago », dans Personnages connus ou méconnus du Gard et des Cévennes, t. I, Brignon, La Fenestrelle, (ISBN 979-1-0928-2666-1), p. 176-185 — ouvrage édité par l'Académie cévenole.

Liens externes[modifier | modifier le code]