Conjugalité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sur les autres projets Wikimedia :

Dans son sens courant la conjugalité est définie comme « État de conjoint ; vie conjugale », dans le domaine du droit et de la sociologie, elle désigne l'état d'un couple.

Origine[modifier | modifier le code]

Le mot « conjugalité » est issu du latin conjugalis, terme venant du verbe conjugare signifiant « unir »[1].

De cette origine latine, est resté en français l'adjectif « conjugal » apparu vers 1300[2].

On rencontre ce mot dans la littérature française depuis 1846[1],[3],[4], mot utilisé par Alexandre Dumas[Note 1] dans son ouvrage Le Comte de Monte-Cristo publié en 1846[5].

Définition[modifier | modifier le code]

Le mot « conjugalité » est entré dans Le Petit Larousse au début des années 2000 avec la définition « État de conjoint ; vie conjugale », le mot « conjoint » étant défini comme « Chacun des époux considéré par rapport à l'autre. » et le mot « époux » étant défini comme « Personne unie à une autre par le mariage. »[6],[7].

Dans l'édition 2001 du Grand Robert, Alain Rey donne la définition « vie conjugale » et cite une occurrence de ce mot[Note 2] dans un extrait d'un ouvrage de Jean-Louis Curtis paru en 1971[4]. Cette entrée n'est pas incluse dans l'édition 2010 résumée Le Petit Robert au contraire de l'adjectif « conjugal » signifiant « Relatif à l'union entre époux. »[8], le mot époux étant défini comme la « Personne unie à une autre par le mariage »[9].

Fin 2012, le dictionnaire en ligne des Éditions Larousse définit la conjugalité comme la « Situation de quelqu'un qui est marié. »[10] et l'adjectif « conjugal » comme « Relatif à l'union des époux. »[11], le mot époux étant défini comme la « Personne unie à une autre par le mariage »[12].

Il est néanmoins probable que cette définition soit trop restrictive, l'étymologie de conjugus, construite à partir de conjugo, incluant des unions non formelles, dont l'« amitié fondée sur la conformité des goûts »[13].

Utilisation du mot[modifier | modifier le code]

La notion de conjugalité est utilisée en droit et en sociologie pour englober toutes les réalités concernant la situation d'un couple, quelle que soit leur forme[réf. nécessaire].

Les modes de conjugalité connus sont donc :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Quant à sa femme, il la salua à la façon dont certains maris saluent leur femme, et dont les célibataires ne pourront se faire une idée que lorsqu'on aura publié un code très étendu de la conjugalité », Alexandre Dumas in Le Comte de Monte-Cristo, tome 2, p. 237, 1846
  2. « Quoi ! Il s'était contenté de tromper sa femme bourgeoisement, sagement, dans des aventures d'un soir, plus banales les unes que les autres, ou dans des liaisons sans éclat, caricatures clandestines de la conjugalité. », Jean-Louis Curtis, in Le Roseau pensant, p. 289

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dictionnaire étymologique et historique du français, éditions Larousse, p. 230, (ISBN 978-2-035-85303-5)
  2. Le Petit Robert, édition 2012, p. 510
  3. Alain Rey, Dictionnaire culturel en langue française des dictionnaires Le Robert, tome 1, p. 1777
  4. a et b Le Grand Robert, édition 2001, (ISBN 2-850-36675-7)
  5. Trésor de la langue française, dictionnaire de la langue française des XIXe et XXe siècles, [lire en ligne]
  6. Le Petit Larousse, édition 2006, p. 281
  7. Le Petit Larousse, édition 2010, p. 237 et p. 380
  8. Le Petit Robert, édition 2010, p. 508, (ISBN 978-2-84902-633-5)
  9. Le Petit Robert, édition 2010, p. 911, (ISBN 978-2-84902-633-5)
  10. « Définition : conjugalité », Éditions Larousse (consulté le 1er décembre 2012).
  11. « Définition : conjugal », Éditions Larousse (consulté le 1er décembre 2012).
  12. « Définition : époux, épouse », Éditions Larousse (consulté le 1er décembre 2012)
  13. Gaffiot, édition 1934, p. 395, [lire en ligne]