Conjecture de Zahavi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La conjecture de Zahavi du nom de son concepteur, Yacov Zahavi, est une théorie selon laquelle les déplacements de la vie quotidienne se font à budget-temps de transport (BTT) constant, et que leur portée spatiale est fonction de la vitesse de déplacement[1]. Avec l'accélération des transports, ce n'est pas le temps passé pour la mobilité qui diminue mais la distance parcourue qui augmente.

Pour Luc Vodoz, cette conjecture énoncée en 1979 s'est vérifiée jusqu'aux années 1990. Cependant, depuis cette date, les temps de trajet s'allongent en Europe : par conséquent, la conjecture de Zahavi n'est plus vraie[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Conjecture/loi de Zahavi, effets de sas, et politiques de déplacements dans le Grand Nouméa », sur Pensées urbaines (consulté le 10 janvier 2019)
  2. Luc Vodoz, Les territoires de la mobilité : l'aire du temps, PPUR presses polytechniques, , 383 p. (ISBN 978-2-88074-560-8, lire en ligne), p. 4, 57, 379

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Crozet Y., Joly I., La “Loi de Zahavi” : quelle pertinence pour comprendre la construction et la dilatation des espaces-temps de la ville ?, Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA), Coll. Recherches du PUCA, n° 163, 2006, 89 p.