Concerto pour piano nº 27 de Mozart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Concerto pour piano no 27 en si bémol majeur
K. 595
Image illustrative de l'article Concerto pour piano nº 27 de Mozart
Mozart par Doris Stock en 1789.

Genre Concerto pour piano
Nb. de mouvements 3
Musique Wolfgang Amadeus Mozart
Effectif Piano et orchestre
Durée approximative environ 32 minutes
Dates de composition
Partition autographe Bibliothèque Jagellonne
Création

Le Concerto pour piano no 27 en si bémol majeur (K. 595) est le dernier concerto pour piano de Wolfgang Amadeus Mozart.

Historique[modifier | modifier le code]

Esquissé en 1788, composé en 1790 et achevé le [1], Mozart le joue le chez le clarinettiste Joseph Baehr (ou Beer). Le concert marqua l'une des dernières apparitions publiques du compositeur[2]. Selon la Wiener Zeitung du 10 août 1791, le concerto fut vendu à Artaria[2].

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Le concerto comporte trois mouvements :

  1. Allegro, en si bémol majeur, à 4/4, 369 mesures
  2. Larghetto, en mi bémol majeur, à alla breve, 130 mesures
  3. Allegro, en si bémol majeur, à 6
    8
    , 355 mesures

Durée de l'interprétation : environ 32 minutes

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation du Concerto pour piano no 27
Cordes
premiers violons, seconds violons, altos,

violoncelles, contrebasses

Bois
1 flûte, 2 hautbois, 2 bassons
Cuivres
2 cors en si bémol (en mi bémol dans le deuxième mouvement)
Clavier
piano

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robbins Landon 2005, p. 49
  2. a et b Robbins Landon 2005, p. 56

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]