Comte de Mercie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Comte de Mercie est un titre de noblesse du royaume d'Angleterre au XIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le royaume de Mercie est définitivement annexé par le Wessex sous le règne d'Édouard l'Ancien, en 918, mais la Mercie conserve une forte identité régionale. Elle est placée sous l'autorité de plusieurs ealdormen jusqu'au milieu du Xe siècle. Dans les années 950, l'ealdorman Ælfhere étend son autorité sur toute la Mercie.

Le nom ealdorman laisse place à celui de earl (comte) à partir du règne de Knut le Grand. Il se transmet dans la famille de Léofwine, ealdorman d'une partie de la Mercie au tournant du XIe siècle, jusqu'à la conquête normande de l'Angleterre. Le dernier détenteur du titre, Edwin, est tué en 1071 après s'être révolté contre Guillaume le Conquérant.

Liste[modifier | modifier le code]

Ealdormen[modifier | modifier le code]

Comtes[modifier | modifier le code]

  • vers 1023/1032 – 1057 : Léofric, fils de Léofwine
  • 1057 – vers 1062 : Ælfgar, fils de Léofric
  • vers 1062 – 1070 : Edwin, fils d'Ælfgar

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Stephen Baxter, The Earls of Mercia : Lordship and Power in Late Anglo-Saxon England, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-923098-3).