Complexe Bourbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Complexe Bourbon était un édifice historique sur la rue Sainte-Catherine au Village gai de Montréal. Reconnu pour son style d'architecture inspiré de La Nouvelle-Orléans, il a abrité plusieurs restaurants et bars, dont le Club Sandwich et le bar La Traque. Il était le premier complexe à Montréal et l'un des premiers en Amérique du Nord dédié à la communauté gaie. L'ère des « mégaplexes » du Village gai comprend d'autres bars et boîtes de nuit comme le Drugstore, le Unity et le Complexe Sky[1].

Inauguré au début des années 90 par Normand Chamberland[2], il a connu un déclin après le décès de l'homme d'affaires en 2008. Le dernier restaurant du Complexe Bourbon, le Club Sandwich, a fermé ses portes en avril 2014. L'édifice a par la suite été vendu pour 3,5 M $ au promoteur immobilier MTL Développement Inc. et démoli pour laisser place à la construction d'une tour résidentielle de neuf étages[3],[4] dans le cadre de la revitalisation de l'est du centre-ville, aussi nommée Le Bourbon[5] en hommage au bâtiment original. La construction du nouvel immeuble est prévue pour l'été 2020[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’ère des mégaplexes : Sky, Drugstore, Complexe Bourbon, Unity », sur www.fugues.com (consulté le )
  2. « Le Complexe Bourbon, grand malade du Village », sur Journal Métro, (consulté le )
  3. « Un nouveau projet immobilier pour remplacer le complexe Bourbon », sur Journal Métro, (consulté le )
  4. « Montréal veut attirer les promoteurs immobiliers dans l’est du Village », sur Le Devoir (consulté le )
  5. « Condos neufs à vendre au centre-ville de Montréal », sur Le Bourbon (consulté le )
  6. Guillaume Picard, « Dans Le Village: lancement des ventes du projet immobilier Le Bourbon », sur Le Journal de Montréal (consulté le )