Commanderie de Saint-Martin-des-Champs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Martin-des-Champs
Image illustrative de l’article Commanderie de Saint-Martin-des-Champs
Présentation
Fondation Drapeau de l'Ordre du Temple Templiers 1173
Reprise Drapeau des chevaliers hospitaliers Hospitaliers 1312
Protection  Inscrit MH (2011)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Ville Lieu-dit de Coutran, à l'est de La Ferté-Gaucher
Coordonnées 48° 47′ 02″ nord, 3° 19′ 13″ est

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Saint-Martin-des-Champs

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-Martin-des-Champs

La commanderie de Saint-Martin-des-Champs, une commanderie hospitalière anciennement commanderie templière, est située à 19 km à l'est de Coulommiers sur la commune de Saint-Martin-des-Champs (lieu-dit Coutran), dans le département de Seine-et-Marne en Île-de-France.

État[modifier | modifier le code]

Une description de 1474 indique « une grande et belle maison avec une chapelle dédiée à la Vierge sise un grand verger clos de murs ».

En 1795 sous la Révolution, elle est vendue comme bien national.

En , la maison du prieur ayant brûlé dans un incendie, il ne reste aujourd'hui que ce qui fut la chapelle incluse dans une ferme moderne qui porte le nom de « la commanderie ».

La chapelle[modifier | modifier le code]

Cette chapelle ressemble aux chapelles des commanderies de Chevru et Coulommiers. À quatre travées, elle est construite sur un plan rectangulaire orienté à l'est. Elle possède trois portes et onze fenêtres en arc brisé dont un triplet oriental (tourné vers l'est). Une haute baie en arc brisé est percée au-dessus du portail ouest.

Sa tourelle d'escalier carrée est située dans l'angle nord-ouest.

Sa voûte est constituée de croisées d'ogives qui reposent sur des chapiteaux dits en cul-de-lampe décorés de feuilles d'eau, de feuilles de chênes et de lauriers. Les quatre angles sont occupés par des têtes sculptées : deux têtes d'homme, une tête de bœuf et une tête d'âne ou de cheval.

Avant d'être désacralisée à la Révolution française, elle était dédiée à la fois à Notre-Dame et à saint Martin. Elle sert aujourd'hui de hangar agricole.

Elle a été inscrite au titre des monuments historiques en 2011[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens connexes[modifier | modifier le code]