Comité Invisible

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Comité Invisible est un auteur ou un groupe d'auteurs anonymes, classé à l'ultragauche par le ministère de l'Intérieur du deuxième gouvernement François Fillon[1]. Récusant l'étiquette d'« auteur », ce comité se revendique comme une « instance d’énonciation stratégique pour le mouvement révolutionnaire »[2].

Le Comité Invisible a écrit et fait publier aux éditions La Fabrique :

Régulièrement associé à l'affaire de Tarnac, le Comité Invisible est considéré comme influent dans la gauche radicale en France[3].

Lien interne[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Julie Clarini, « L’insurrection qui revient », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 8 décembre 2018).
  2. (de) « "Die Wut gewinnt an Boden" », Die Zeit, no 17,‎ (lire en ligne, consulté le 8 décembre 2018) ; traduit dans « Comité Invisible : interview », Lundi matin, no 20,‎ (lire en ligne, consulté le 8 décembre 2018).
  3. Cyril Castelliti et Pierre Gautheron, « L’ombre du Comité invisible plane sur la jeunesse radicale », sur streetpress.com, (consulté le 8 décembre 2018).