Coffre de Bellevue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coffre de Bellevue
Image illustrative de l'article Coffre de Bellevue
Vue générale du coffre.
Présentation
Type Tombe
Période Néolithique
Faciès culturel Mégalithisme
Visite Libre d'accès
Caractéristiques
Dimensions ~2×1 m
Matériaux Calcaire
Inhumations 8 individus
Mobilier hache polie, hache amulette, tessons de poterie
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 51″ nord, 2° 16′ 36″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Commune Presles

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Coffre de Bellevue

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Coffre de Bellevue

Le coffre de Bellevue est une petite sépulture mégalithique située à Presles, en France.

Description[modifier | modifier le code]

La sépulture se situe sur le territoire de la commune de Presles dans le Val-d'Oise. Elle s'élève à 85 km à proximité du château de Bellevue, sur un terrain triangulaire entre le cimetière communal et le château d'eau[1], en contrebas du chemin de Prérolles, à 500 m au sud-ouest du bourg de Presles[2],[3].

Le coffre de Bellevue est la plus petite sépulture collective du Val-d'Oise[2] : il est formé par quatre dalles de calcaire ne dépassant pas 60 à 80 cm de hauteur pour 25 cm d'épaisseur, délimitant une zone d'un peu moins de 2 m de long sur 1 m de large, soit à peu près 1 m²[2],[4].

Le coffre de Bellevue n'est pas le seul vestige mégalithique de la région : la Pierre Turquaise s'élève à 3 km à l'est, l'allée couverte du Blanc Val à 1,5 km au sud-est, le dolmen de la Pierre Plate à 1,5 km au sud-ouest.

Historique[modifier | modifier le code]

Le coffre de Bellevue date du Néolithique. Il est mis au jour en 1901 et les fouilles révèlent qu'il sert de lieu d'inhumation à 8 personnes : 3 femmes, 2 hommes, 3 enfants[2],[4]. Ces fouilles mettent également à jour du mobilier funéraire : une hache polie en silex, une hache-amulette en serpentine et des tessons de poterie[2],[4]. Ce mobilier est déposé un temps au château de Bellevue avant d'être dispersé[2]. Lors de sa découverte, le monument ne comporte aucune table de couverture.

Lors de l'excavation, l'une des dalles est brisée ; elle est cimentée et remise en place par la suite[2]. Les fouilles mettent également au jour un ensemble de petites pierres entourant le coffre, restes d'un cairn ou d'un tumulus[2],[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]