Cocathédrale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Une église cocathédrale ou, par substantivation, une cocathédrale est, dans l'Église catholique, une église à laquelle le Saint-Siège a concédé — ou reconnu — le rang de cathédrale, et au sein de laquelle se trouve, en conséquence, une cathèdre, siège de l'évêque diocésain, alors qu'elle n'est pas — ou plus — le siège d'un diocèse[1].

D'après la base de données Gcatholic, au , l'Église catholique compte 320 cocathédrales pour 3 043 cathédrales et 43 procathédrales. 473 anciennes cathédrales ne sont pas des cocathédrales. La majorité des cocathédrales sont situées en Europe : l'Italie en compte 140 (43,75 %) auxquelles s'ajoute la basilique-cocathédrale Saint-Marin à Saint-Marin dans le pays du même nom ; la Pologne, 17 (5,31 %) ; et l'Espagne, 14 (4,37 %). Les États-Unis en comptent 17 (5,31 %), et le Brésil n'en compte que 11 (3,43 %) ; et la France métropolitaine 12 (3,75 %) - 13 lorsque l’on ajoute la cocathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption à Saint-Pierre en Martinique.

Hors l'Église catholique, l'Église d'Angleterre, depuis 2014, a trois cocathédrales ; Bradford, Ripon et Wakefield.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Foucauld Boutte, « Cathédrale, pro-cathédrale, co-cathédrale : quésaco ? », sur fr.aleteia.org,

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) « Cathedrals in the World » [« Cathédrales dans le monde »], Tableau synoptique, par pays, cathédrales, cocathédrales, procathédrales et ancienciennes cathédrales de l'Église catholique [html], sur GCatholic, (consulté le )