Coati à nez blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Coati brun ou Coati à nez blanc (Nasua narica) est une espèce de mammifères omnivores de la famille des Procyonidae qui fait partie de l'ordre des Carnivores (Carnivora). On rencontre ce coati principalement en Amérique centrale.

Dénominations[modifier | modifier le code]

  • Synonymes scientifiques :
    • Nasua nelsoni Merriam, 1901

Description[modifier | modifier le code]

Morphologie[modifier | modifier le code]

Le coati à nez blanc a le gabarit d'un gros chat ; il pèse 3,7 kg en moyenne. Il porte une longue queue annelée qui représente plus de la moitié de sa taille globale. La truffe de son long nez est mobile et lui sert à fouiller. Sa fourrure est assez épaisse et rèche au toucher, avec un sous-poil plus clair. Les marques blanc laiteux qui le distinguent des autres coatis sont présentes autour du nez, mais aussi des yeux (comme des lunettes). Par ailleurs, de petits cercles de même couleur marquent ses joues. Son poitrail est également clair, de même que son ventre. Le reste du corps est brun-roux sur le dessus, les pattes et les côtés étant noir mêlé de blanc. Ses yeux sont noirs et vifs. Il possède 4 canines longues et acérées. Ses pattes sont armées de griffes non rétractiles qui lui servent à grimper aux arbres et gratter le sol.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Anatomie[modifier | modifier le code]

Comportement[modifier | modifier le code]

Les Coati femelle vivent en groupe toute l'année tandis que les Coati mâles sont des solitaires. L'ensemble de l'espèce se retrouve tous les six mois pour la reproduction. Le coati pousse alors de longs cris stridents pour attirer son futur partenaire.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il est omnivore, appréciant les petits vertébrés, les fruits, les charognes, les insectes et les œufs. Il peut facilement grimper aux arbres, où la queue est utilisée pour l'équilibre, mais il recherche le plus souvent sa nourriture sur le sol. Ses prédateurs sont les boas, les rapaces, les félins, et les martres à tête grise (tolomucos).

Comportement social[modifier | modifier le code]

un coati à nez blanc descend d'un tronc arbre, tête vers le bas
Le coati à nez blanc descend des arbres la tête la première (Costa rica)

D'un naturel curieux, le coati approche des maisons et n'hésite pas à venir visiter les poubelles. Amical, il peut se laisser approcher, voire toucher. Toutefois, son audace lui vaut souvent d'être chassé par les habitants. Il peut être domestiqué facilement et on a vérifié expérimentalement qu'il était très intelligent.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Les portées, chez cette espèce, comptent en moyenne 4ou 5 petits, qui naissent après environ 2 mois de gestation. Les petits pèsent en moyenne 140 g à la naissance. Ils atteindront leur taille adulte vers 14 ou 15 mois, mais ne seront mûrs sexuellement qu'à partir d'environ 2 ans. Le record actuel de longévité pour cette espèce a été atteint par un individu en captivité, qui a dépassé 26 ans[5].

Classification[modifier | modifier le code]

un coati à nez blanc dans l'herbe
Coati à nez blanc sur les pentes du volcan Arenal au Costa Rica

Cette espèce a été décrite pour la première fois en 1766 par le naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778).

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (31 mars 2015)[6] et Mammal Species of the World (31 mars 2015)[7] :

  • sous-espèce Nasua narica molaris Merriam, 1902
  • sous-espèce Nasua narica narica (Linnaeus, 1766)
  • sous-espèce Nasua narica nelsoni Merriam, 1901
  • sous-espèce Nasua narica yucatanica J. A. Allen, 1904

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 31 mars 2015
  2. a et b (en) Murray Wrobel, Elsevier's Dictionary of Mammals : in Latin, English, German, French and Italian, Amsterdam, Elsevier,‎ 2007, 857 p. (ISBN 978-0-444-51877-4, lire en ligne)
  3. a, b et c Annexes au Journal officiel des Communautés européennes du 18 décembre 2000. Lire en ligne.
  4. Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  5. AnAge entry for Nasua narica sur le site genomics.senescence.info
  6. Catalogue of Life, consulté le 31 mars 2015
  7. Mammal Species of the World, consulté le 31 mars 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bases de référence[modifier | modifier le code]

Autres liens externes[modifier | modifier le code]