Claricia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Claricia
German - Claricia Psalter - Walters W26 - Obverse Detail.jpg
Autoportrait présumé, détail du Psautier de Claricia, fin du XIIe siècle.
Période d'activité
XIIIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
EnlumineuseVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail

Claricia est une enlumineuse allemande ayant vécu au XIIIe siècle.

Il existe un autoportrait présumé d'elle dans un psautier en latin paru vers 1175-1250[1] et conservé au Walters Art Museum à Baltimore. On y voit son corps former la queue de l'initiale ornée Q au début du psaume Quid gloriaris in malicia qui potens es in iniquitate (Psaume 52:3), ses mains soutenant l'œil de la lettre, et la mention de son nom.

Le psautier est l'œuvre de plusieurs religieuses bénédictines et peut avoir été destiné au monastère Saint-Ulrich-et-Sainte-Afre (de) d'Augsbourg[2].

L'attitude de Claricia et ses habits ont fait supposer qu'elle n'était pas religieuse mais élève laïque au monastère[3] mais il n'y a pas de certitude à ce sujet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Psautier de Claricia », sur Site de la Bibliothèque numérique mondiale (consulté le 18 décembre 2016)
  2. (de) Will Noel, « Illuminated Manuscript, Claricia Psalter, Walters Art Museum Ms. W.26, fol.64r », (consulté le 18 décembre 2016)
  3. Dorothy Miner : Anastaise and her sisters: women artists of the Middle Ages. Baltimore: Walters Art Gallery, 1974. Voir Whitney Chadwick : Woman, Art, and Society. London: Thames and Hudson 1990 (ISBN 0-500-20241-9), p. 53

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Katrin Graf : Bildnisse schreibender Frauen im Mittelalter 9. bis Anfang 13. Jahrhundert. Bâle : Schwabe 2002, Genève, Univ., Diss., 1999 (ISBN 9783796515897), pp.60 et suiv.
  • Christiane Klapisch-Zuber, « Guda et Claricia : deux « autoportraits » féminins du XIIe siècle », Clio. Femmes, Genre, Histoire, 19, 2004, p.159-163 DOI:10.4000/clio.1602

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :