Claire L'Hoër

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Claire L'Hoër est une historienne et écrivain française née en 1969.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle grandit au sein d’une famille de commerçants. En 1989, elle entre à l’École normale supérieure dont elle sort agrégée d’histoire. À partir de 1996, elle publie des livres édités en collaboration avec d'autres auteurs. Parallèlement, elle entreprend un travail de recueil de mémoires orales auprès de témoins anonymes du XXe siècle – particulièrement de la Seconde Guerre mondiale - au sein de la société « Pour Mémoire ». Son dernier livre : Le temps des Vacances, raconte comment le tourisme est né en Angleterre au XVIIIe siècle et comment ce phénomène a gagné l'Europe puis l'ensemble de la planète. Elle signe régulièrement des articles dans les pages "Histoire" du magazine Valeurs actuelles et dans la revue Historia.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les Ch’tis. On va ch’tout vous dire, Scali, 2008
  • Bonnet d'âne et Palme d'or, Michalon, 2009
  • Les Paradoxes de l'Histoire, Le Cherche Midi, 2010
  • Le temps des Vacances, Histoire du tourisme depuis 1750, Éditions Pour Mémoire, 2016
Ouvrages coécrits
  • La Cathédrale d’Évry, avec Claude Mollard, Odile Jacob, 1996
  • Le Beau Métier d’avocat, avec Jean Gallot, Odile Jacob, 1999
  • La Vie m’a fait crédit, avec Gérard de Chaunac, Pour mémoire, 2001
  • 1940, l’armistice trahison, avec Henri de Moustier, éditions Cêtre, 2003 - Prix littéraire de la Résistance
Ouvrages collectifs
  • Histoire de la France industrielle, Larousse, 1996

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]