Clément Pirnay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Clément Pirnay
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ChimayVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Œuvres principales

Clément Pirnay, né à Verviers le et mort à Chimay le (à 74 ans), est un architecte belge ayant réalisé ses principales constructions à Liège.

Biographie[modifier | modifier le code]

N'ayant terminé ses études ni à Saint-Luc ni à l'Académie des Beaux-Arts de Liège, Clément Pirnay entre en 1898 comme collaborateur à l'atelier de l'architecte Paul Jaspar, pionnier de l'Art nouveau à Liège. Il y reste jusqu'en 1908. En 1904, il fréquente aussi parallèlement l'atelier d'un autre architecte liégeois de renom : Paul Comblen.

Il construit sa première maison en 1908 puis sa maison personnelle en 1910-1911 au carrefour de la rue Dartois et de la rue des Guillemins (Maison Pirnay). Il est alors le benjamin des architectes liégeois construisant dans le style à la mode : le style Art nouveau. Il est aussi un des premiers en utiliser le béton sur ses façades. Ensuite, après la Première Guerre mondiale, il se tourne vers l' architecture moderniste.

En 1922, il réalise son œuvre la plus connue : la Maison Bacot dont le sgraffite couvrant la totalité de la façade des étages a été restauré de 2002 à 2004. Les façades des maisons Bacot et Pirnay ont été classées le .

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Art nouveau[modifier | modifier le code]

Modernisme et autres styles[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sébastien Charlier, Guide architecture moderne et contemporaine 1895-2014 Liège, Bruxelles, Mardaga, , 400 p. (ISBN 978-2-8047-0192-5, présentation en ligne), p. 147
  • Sébastien Charlier, « Victor Rogister et Clément Pirnay Deux interprétations de l’enseignement de Paul Jaspar », Les Cahiers de l’Urbanisme, no 72,‎ , p. 58-66 (lire en ligne)
  • Sébastien Charlier, « La maison Bacot restaurée. La reconnaissance de Clément Pirnay (Verviers, 1881 - Chimay, 1955) », Les Nouvelles du Patrimoine, Bruxelles, Association des Amis de l’Unesco, vol. 112 « Patrimoines et développement durable »,‎ , p. 39-41 (lire en ligne [PDF])

Articles connexes[modifier | modifier le code]