Cimetière militaire allemand de Vermandovillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cimetière militaire allemand de Vermandovillers
Image dans Infobox.
Pays
Province
Région
Département
Commune
Tombes
9 455
Personnes
22 665
Mise en service
1920
Coordonnées
Identifiants
Find a Grave
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Somme
voir sur la carte de la Somme
Red pog.svg
Personnalités enterrées

Le cimetière militaire allemand de Vermandovillers est un cimetière militaire de la Première Guerre mondiale, situé sur le territoire de la commune de Vermandovillers dans le département de la Somme.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le cimetière est situé à l’extérieur du village sur la route de Vermandovillers à Foucaucourt-en-Santerre. Il est longé en partie par l’autoroute A 29.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

C’est le plus vaste des onze cimetières militaires allemands de la Grande Guerre dans le département de la Somme. Édifié par l’État français en 1920, Il rassemble 22 632 corps de soldats dont 9 455 dans des tombes individuelles matérialisées par des croix de métal noires. 379 corps n’ont pas pu être identifiés. Quinze ossuaires abritent 13 200 corps dont 10 610 non-identifiés.

La nécropole de Vermandovillers rassemble les corps de soldats morts pendant la guerre entre 1914 et 1918. L’essentiel des morts sont tombés au cours de la Bataille de la Somme de 1916, de la Bataille du Kaiser de et de l’Offensive des Cent-Jours d’.

Cet espace, sous ses majestueux saules pleureurs, abrite les tombes des poètes Alfred Lichtenstein et Reinhard Sorge ainsi que celles de deux coéquipiers du Baron rouge.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Photos du cimetière[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francine François-Dejuine, 1914-1924, 26 communes dans la tourmente, Inval-Boiron, La Vague verte, coll. « Souvenance », , 187 p. (ISBN 978-2-913-92499-4, OCLC 300037780)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]