Chen Gong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant le monde chinois
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et le monde chinois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Chen Gong (154 - 198/7 février 199) est un conseiller de Lu Bu, qui finit exécuté en même temps que son maitre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Alors qu’il est magistrat de Zhongmou, en janvier 190, il sauve Cao Cao, qui était alors un fugitif, en le libérant et en abandonnant son poste pour se joindre à lui. Cependant, après que Cao Cao lui révèle sa vraie nature en lui disant : « Je préfère trahir le monde, plutôt que de laisser le monde me trahir ! », Chen Gong le quitte. Il tente plus tard de dissuader Cao Cao d’attaquer Tao Qian mais échoue et va plutôt offrir ses services à Zhang Miao.

C’est à ce moment qu’il fait la rencontre de Lu Bu et qu’il devient éventuellement son conseiller. C’est en partie grâce à ses bons conseils que Lu Bu conquiert la presque-totalité de la province de Yan en battant Cao Cao.

Toutefois, n’ayant pas toujours écouté ses conseils, Lu Bu est défait et capturé à Xiapi. Chen Gong, lui, refuse de se soumettre et est mis à mort sous les ordres de Cao Cao.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans le roman des Trois Royaumes, il est écrit que Chen Gong voulait mourir, à la suite de sa défaite en tant que conseiller. Cao Cao, voulant le garder à son service, lui chercha une porte de sortie honorable, mais Chen Gong alla seul et de lui-même à la potence. Il eut le droit à des obsèques à la capitale, et sa famille fut bien traitée par l'Empire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Luo Guanzhong ; tr. Moss Roberts (1995). Three Kingdoms. ISBN 7-119-00590-1