Charqueadas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Charqueada.
Charqueadas
Blason de Charqueadas
Héraldique
Drapeau de Charqueadas
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Rio Grande do Sul Rio Grande do Sul
Langue(s) portugais
Maire Davi Gilmar de Abreu Souza (PDT)
Code postal 96 745-000
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-2
Indicatif 51
Démographie
Gentilé Charqueadense
Population 33 708 hab.[1] (01-04-2007)
Densité 155 hab./km2
Population de l'agglomération 3 760 644 hab.
Géographie
Coordonnées 29° 57′ 20″ S 51° 37′ 32″ O / -29.95555833, -51.6254805629° 57′ 20″ Sud 51° 37′ 32″ Ouest / -29.95555833, -51.62548056  
Altitude 30 m
Superficie 21 700 ha = 217 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Réserve naturelle Capão da Roca ; sports nautiques et écotourisme sur les rio Jacuí et arroio dos Ratos.
Fondateur
Date de fondation
Loi n° 7 645
28 avril 1982
Localisation
Localisation de Charqueadas sur une carte
Localisation de Charqueadas sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Charqueadas

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Charqueadas
Liens
Site web http://www.charqueadas.rs.gov.br/

Charqueadas est une ville brésilienne de la mésorégion métropolitaine de Porto Alegre, capitale de l'État du Rio Grande do Sul, faisant partie de la microrégion de São Jerônimo et située à 55 km à l'ouest de Porto Alegre. Elle se situe à une latitude de 29º 57' 20" sud et à une longitude de 51º 37' 32" ouest, à 30 m d'altitude. Sa population était estimée à 33 708 en 2007, pour une superficie de 217 km². L'accès s'y fait par la RS-401.

L'origine de Charqueadas est liée à la production de viande de bovin séchée et salée[2], à partir de la fin du XIXe siècle. Les conducteurs de bétail menaient leurs bêtes jusqu'à l'embouchure de l'arroio dos Ratos dans le rio Jacuí. Là, les animaux étaient abattus, leur chair séchée et salée, et transportée par le fleuve jusqu'à Porto Alegre et les autres villes du pays. Cette activité cessa avec l'apparition des frigorifiqus.

L'économie s'orienta vers l'extraction du charbon à partir de 1952. Le premier créé, le puits Octávio Reis, est le plus profond du pays. L'activité carbonifère a dynamisé le peuplement de la future commune et fait apparaître des entreprises de secteurs différents : Copelmi (extraction minière), Eletrosul (usine thermoélectrique) et les Aciers fins Piratini (Groupe Gerdau), qui initièrent l'activité sidérurgique et l'implantation d'un pôle métallurgique et mécanique. Assez tard cependant, puisque l'électrification se fit en 1971 et l'arrivée d'eau courante en 1972. Ces derniers aménagemants finirent par attirer les entreprises que l'on trouve aujourd'hui dans la municipalité.

Charqueadas est la commune la plus peuplée de la région carbonifère de l'État.

La ville possède quelques beaux lieux naturels préservés sur les îles du rio Jacuí, sur l'arroio dos Ratos et sur l'arroio Passo do Leão. Il s'y trouve aussi la Réserve naturelle Capão da Roca.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. IBGE
  2. Charque, en portugais ; les charqueadas sont les lieux où se prépare cette viande