Charles Wagner (orfèvre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles Wagner (homonymie) et Wagner.
Charles Wagner
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Charles Wagner (1799-1841) est un orfèvre français d'origine allemande ayant joué un rôle de premier plan dans la renaissance de l'émail.

Biographie[modifier | modifier le code]

Initié à la technique du nielle par P. W. Beuth, il dépose en octobre 1829 un brevet d'invention et s'associe au lapidaire Augustin-Médard Mention (1785-1849) afin d'exploiter le procédé[1]. Il obtient en récompense, la médaille d'or de la Société d'encouragement à l'industrie nationale.

En 1834, Wagner et Mention présentent une coupe et un coffret à bijoux en argent niellé à l'exposition des produits de l'industrie[2]. Il y remet au goût du jour les formes médiévales et renaissances.

Utilisant des modèles du passé pour ses propres créations, Wagner n'en continue pas moins d'innover. Il dépose en 1837 un second brevet permettant d'utiliser un alliage de platine comme support de l'émail[3]. Ce procédé est aussitôt appliqué à la confection de la reliure d'un Livre d'heures commandé par le duc d'Orléans et réalisé en 1837-1838. Selon les commentateurs de l'époque, l'alliage de platine permettait d'obtenir une précision supérieure à l'argent ou l'or.

L'emploi renouvelé des nielles a permis à l'industrie française de rivaliser avec la Russie, qui en avait jusque-là le monopole.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Entre nostalgie et utopie, réalités architecturales et artistiques aux XIXe et XXe siècles, p. 147 de Jean-Michel Leniaud, Bibliothèque de l'École des Chartes, Librairie Droz, 2005, (ISBN 2900791774 et 9782900791776)
  2. Un coffret à bijoux fabriqué par Mention et Wagner et offert par Marie-Amélie de Bourbon, reine des Français, à sa filleule Marie-Amélie de Bachasson de Montalivet a été vendu 281 500 € en 2017 (Vente de Souvenirs historiques, Hôtel Drouot, étude Delorme & Collin du Bocage, 23 juin 2017, lot n° 125).
  3. Ibid., p. 149.