Charles Chevalier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chevalier.
Charles Chevalier
Charles chevalier 1862.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Charles Louis Chevalier (Paris, - Paris, ), ingénieur-opticien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Chevalier est membre d'une longue lignée d'ingénieurs-opticiens remontant à 1760 et son père, Vincent Chevalier, a travaillé sur la conception de objectifs achromatiques pour microscopes.

Père et fils étaient associés, au 69, quai de l'Horloge, lorsqu'ils commercialisèrent pour la première fois en 1823 leurs objectifs achromatiques. Deux ans plus tard, Nicéphore Niépce demanda leur aide pour perfectionner ses chambres photographiques expérimentales.

Charles se sépare de son père en 1831 et fonde sa propre entreprise au 163, rue du Palais-Royal, commercialisant ses propres microscopes et formant Camille-Sébastien Nachet au métier d'opticien.

L'apparition du daguerréotype pousse Charles Chevalier à s'intéresser à la photographie et, en 1841, il installe un atelier où il va former Alphonse Plumier. Il travaille alors, dans l'effervescence scientifique des années 1840-1850, à l'amélioration du procédé photographique.

À la mort de son père, Charles fusionne les deux sociétés. L'atelier du 69, Quai de l'horloge va ensuite être repris par l'ingénieur-opticien Pierre-Ambroise Richebourg qui avait été apprenti pendant 10 ans chez Vincent Chevalier.

Son fils Arthur Chevalier fut également ingénieur-opticien.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Charles Chevalier, Des microscopes et de leur usage : Description d'appareils et de procédés nouveaux, suivie d'expériences microscopiques puisées dan les meilleurs ouvrages anciens et les notes de M. Le Baillif, et d'un mémoire sur les diatomées, etc, Chez l'auteur & Crochard, , 284 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]