Charles Cesbron-Lavau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Charles-Jean Cesbron-Lavau.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Cesbron.
Charles Cesbron-Lavau
Charles Cesbron-Lavau (1848).tiff
Fonctions
Député de Maine-et-Loire
-
Conseiller général de Maine-et-Loire
Canton de Cholet
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Famille
Père
Autres informations
Parti politique
Distinction

Charles Cesbron-Lavau, né à Cholet le 30 septembre 1791 et mort à Cholet le 19 juillet 1857, fut un manufacturier et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils[1] du député Charles-Jean Cesbron-Lavau[2] et de Julie Marie Moricet.

Alors enfant, il fut sauvé de la mort par le chef vendéen Jean-Louis de Dommaigné[3].

Il suivit les traditions de sa famille, et contribua à son tour au développement de l'industrie locale : le premier il introduisit la vapeur dans sa fabrique.

Capitaine de la garde nationale d'Angers, il fut fait chevalier de la Légion d'honneur.

Riche industriel, il fut président du tribunal de commerce et du tribunal des Prud'hommes de Cholet. Il s'occupa d'agriculture et devint membre de la Chambre d'agriculture de l'arrondissement.

Conseiller général de Maine-et-Loire de 1836 à 1855, il se présenta aux élections de l'Assemblée constituante en 1848, et fut élu représentant de son département.

Il vota avec la majorité de droite et fut réélu représentant à l'Assemblée Législative, où il suivit la même politique, s'associa à tous les votes des conservateurs, et parut une fois à la tribune, en 1850, dans la discussion du traité de commerce avec la Sardaigne, et se rallia ensuite au gouvernement présidentiel après le coup d'État du 2 décembre 1851.

Il fut membre du comité de l'agriculture et du Crédit foncier.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Charles Cesbron-Lavau est :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Charles Cesbron-Lavau filiation », sur GeneaNet, (consulté le 10 décembre 2018)
  2. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. IX. Cas-Cha. 1910
  3. Marin-Jacques-Narcisse Boutillier de Saint-André, Mémoires d'un père à ses enfants : une famille vendéenne pendant la grande guerre (1793-1795) / par M. Boutillier de Saint-André ; avec introduction, notes, notices et pièces justificatives par M. l'abbé Eugène Bossard,..., 1896
  4. Bse Léonore, « Légion d'honneur », sur culture.gouv.fr, (consulté le 10 septembre 2019)

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]