Charles-Louis Joachim de Chastellier-Dumesnil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles-Louis Joachim de Chastellier-Dumesnil
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Charles-Louis Joachim, marquis de Chastellier-Du Mesnil (ou Dumesnil), né à Valence le et mort à Paris le , est un militaire et diplomate français du XVIIIe siècle. Il appartenait à une famille aristocratique de Franche-Comté[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a d'abord fait carrière dans l'armée française, où il a atteint le grade de lieutenant général[2]. À partir de 1757, il a été ambassadeur auprès de l'Électorat de Bavière à Munich[3].

Il est connu par ses démêlés avec le Parlement du Dauphiné en 1763[4].

Vers 1769, il était marquis du Maisnil, grand-croix de l'ordre de Saint-Louis, lieutenant-général des armées du roi, inspecteur général de la cavalerie et des dragons, commandant pour le roi dans la province du Dauphiné[5].

Descendance[modifier | modifier le code]

Une de ses filles a épousé François Joseph de Venant de Famechon, ci-devant chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, gouverneur de la ville d'Uzès, capitaine d'infanterie, érigé marquis d'Ivergny, sur les terres de Famechon, Ivergny, du Refuge en Ivergnie, d'Ovancourt et de la Motte[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Marquis en Franche-Comté, Jean-Marie Thiébaud, Pontarlier, 2006 p.57 : DU CHASTELLIER du MESNIL Charles Louis Joachim, marquis, lieutenant général.
  2. Alphonse Rousset, Frédéric Moreau, Dictionnaire géographique, historique et statistique des communes de la Franche-Comté et des hameaux qui en dépendent, classés par département: département du Jura, Volume 5, 1837
  3. Répertoire diplomatique : annales du droit des gens et de la politique extérieure, par le Comte de Garden, J. Claye, 1861, volume 2, p.27.
  4. Les Démêlés du Mis de Chastellier-Dumesnil avec le parlement de Dauphiné, en 1763, par Paul Farge, lecture faite le 15 décembre 1882, à la séance de rentrée des avocats stagiaires.
  5. a et b Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 104-105, lire en ligne