Chapelle de Jacquicourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chapelle de Jacquicourt
Chapelle de Jacquicourt.jpg
Chapelle de Jacquicourt
Localisation
Adresse
Désignation
Autre nom
Verchaix-Chapelle de Jacquicourt
Type
Tracé
Point de départ
Verchaix
Longueur
17
Alt. maximale
1610 m
Alt. minimale
750 m
Attractions
Site classé Natura 2000 et site protégé pour son biotope. Zones humides de tourbières, présence de 6 espèces d'oiseaux d'intérêt communautaire : Chevêchette d'Europe, Chouette de Tengmalm, Pic noir, Pic tridactyle, Tétras lyre, Gélinotte des bois ; et d'une espèce protégée au niveau National : le Cassenoix moucheté
Difficulté
Niveau R2
Utilisation
Saison
Été à partir de juin jusqu'à octobre ; raquettes en hiver

La chapelle de Jacquicourt est une chapelle catholique, située au plateau de Loëx sur la commune de Taninges en Haute-Savoie. Dominant le plateau, elle est l'objectif de promenades régionales.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1313, les trois communes de Samoëns (à laquelle appartenait Verchaix), Taninges et des Gets décident de délimiter leur territoire. Toutefois des désaccords apparaissent, les trois communes revendiquant la possession du sar[1] de Jacquier Curt. Des procès s'ensuivront pendant 366 ans[2] et lorsqu'un accord est enfin trouvé en , la construction de la chapelle symbolise cette délimitation.

L'édifice est démoli le . De 1986 à 1989 la chapelle est reconstruite par des habitants des 3 communes.

Randonnées, pèlerinages[modifier | modifier le code]

Cette chapelle, située à un point culminant offrant un point de vue sur la montagne et le plateau de Loëx, est un but de randonnée régionale balisée et sert de point de repère[3],[4],[5].

Située sur le domaine protégé du plateau de Loëx, (site classé pour son biotope[6]) elle est :

  • le point d'arrivée d'un circuit balisé à partir de la Montagne de Loëx, qui emprunte l'ancien chemin utilisé par les habitants des villages d'Etry et de la Plaigne d'Etry pour se rendre dans les alpages des Têtes et du Coutard.
  • le point de passage culminant à 1610 m d'une randonnée circulaire au départ de Verchaix[7].

Depuis sa bénédiction en 1986 par les prêtres des trois paroisses, elle donne lieu tous les ans, en septembre, à un pèlerinage diocésain[8].

Références[modifier | modifier le code]