Chapelle Notre-Dame de Bongarant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chapelle Notre-Dame de Bongarant
Image illustrative de l'article Chapelle Notre-Dame de Bongarant
Présentation
Culte Catholique romain
Type Chapelle
Début de la construction 1er quart du XVe siècle
Protection  Inscrit MH (1969)
Géographie
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Ville Sautron
Coordonnées 47° 16′ 41″ nord, 1° 41′ 48″ ouest

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Notre-Dame de Bongarant

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Chapelle Notre-Dame de Bongarant

Notre-Dame de Bongarant est une chapelle catholique située à Sautron, en France.

Description[modifier | modifier le code]

La chapelle est située au hameau de Bon Garand, à 2,5 km au nord-ouest du bourg de Sautron, en Loire-Atlantique, sur les hauteurs au-dessus de la valée du Cens dans un endroit alternant parcelles cultivées et bosquets d'arbres. La chapelle occupe un petit espace entouré d'un muret bas, à proximité de quelques autres bâtiments. Le lieu est orthographié de différentes façons : Bongarant, Bongarand, Bon-Garant ou Bon-Garand (avec ou sans trait d'union).

La chapelle est un petit édifice au plan en croix, d'une vingtaine de mètres dans sa longueur sur une quinzaine dans sa largeur. Ses murs sont constitués de blocs de granite et son toit, assez fortement pentu, est recouvert d'ardoises. Elle est surmontée d'un petit clocher, également en ardoises.

À l'intérieur, une statue de la Vierge en pierre polychrome abrite dans les plis de son manteau François II de Bretagne, à l'origine de la chapelle, sa famille et l'évêque l'ayant consacrée[1] ; la chapelle lui est dédicacée.

Historique[modifier | modifier le code]

La chapelle de Bongarant est érigée dans le 1er quart du XVe siècle. Selon la tradition, le duc François II de Bretagne se serait retrouvé face à un sanglier lors d'une chasse dans la région de Sautron ; désarçonné, il aurait fait vœu d'édifier la chapelle s'il échappait à la mort.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques depuis le [2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P. Aumaitre, Un pèlerinage breton : Notre-Dame de Bongarant, paroisse de Sautron, Nantes, Paroisse de Sautron,