Champ conservatif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Un champ vectoriel est dit conservatif si sa circulation sur toute courbe fermée est nulle.

Théorème[modifier | modifier le code]

Un champ vectoriel conservatif dérive d'un champ scalaire et sa circulation d'un point A à un point B est indépendante du chemin suivi de A à B.

Application à l'électrostatique[modifier | modifier le code]

En électromagnétisme, lorsque le champ est stationnaire, la circulation du champ électrique s'exprime comme la différence de potentiels en ces points :

est le vecteur position du point M où on observe et .

Le champ électrostatique dérive d'un champ scalaire, qui est le champ de potentiels :

Articles connexes[modifier | modifier le code]