Chūōkōron Shinsha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chūōkōron Shinsha

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Kabushiki kaishaVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Drapeau du Japon Tokyo (Japon)Voir et modifier les données sur Wikidata
Société mère The Yomiuri Shimbun Holdings (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.chuko.co.jpVoir et modifier les données sur Wikidata

Chūōkōron-shinsha (株式会社中央公論新社, Kabushiki-gaisha Chūōkōron-shinsha?) est une maison d'édition japonaise fondée en 1886, d'abord sous le nom de Kabushiki-gaisha Chūōkōron-sha (株式会社中央公論?). En 1999, elle fut rachetée par le journal Yomiuri shinbun[1] et prend alors le nom de Chūōkōron-shinsha.

Profil[modifier | modifier le code]

La société publie un grand nombre de matériels : romans, essais, mangas et plusieurs magazines, dont les revues littéraires Chūōkōron (中央公論?) et Fujinkōron (婦人公論?). L'entreprise organise également des prix littéraires à travers le Japon, dont le Prix Chūōkōron[2].

En 1961, à la suite de l'affaire Shimanaka, l'éditeur est à l'origine d'un tournant dans l'histoire de la liberté d'expression japonaise, notamment en annulant la sortie d'une publication concernant l'empereur du Japon.

Chūōkōron-shinsha publie la série The Sky Crawlers de Hiroshi Mori, qui sera prochainement adaptée en anime par le réalisateur Mamoru Oshii[3], ainsi que pléthore de mangas célèbres comme Gen d'Hiroshima de Keiji Nakazawa, Lupin III de Monkey Punch, Hensōkyoku de Keiko Takemiya, La Rose de Versailles de Riyoko Ikeda, Paros no Ken de Kaoru Kurimoto et Yumiko Igarashi, Violence Jack de Gō Nagai, ou encore Waga na wa Nero de Yoshikazu Yasuhiko.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]