Château de Vauguillain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Vauguillain
La chapelle de Vauguillain vue de la Poterne (saint-Julien-du-Sault) France.JPG

Vue de la chapelle et de la potence des remparts après leur reconstruction en 1981.

Présentation
Type
Construction
XIIe siècle - XIIIe siècle
Propriétaire
Propriété privée
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bourgogne
voir sur la carte de Bourgogne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le château de Vauguillain est un château situé à Saint-Julien-du-Sault, en France[1]. Il inclut une chapelle dédiée à saint Julien, seul édifice subsistant. L'ensemble domine le bourg de Saint-Julien et la vallée de l'Yonne sur une hauteur.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château est situé dans le département français de l'Yonne, sur la commune de Saint-Julien-du-Sault.

Histoire[modifier | modifier le code]

La chapelle de Vauguillain.

Le château qui a pris le nom de la chapelle de Vauguillain a été édifié à la fin du XIIe siècle[2]. S'il ne reste aucune trace d'une précédente construction, il est certain, comme en témoigne un sarcophage gallo-romain en pierre trouvé par un vigneron près de l'ancien cimetière en 1850, que ce point stratégique a été de tous temps occupé. L'enceinte du château comprenait la maison seigneuriale qui communiquait avec la chapelle par une porte, un puits creusé au nord de la chapelle et en 1492 l'archevêque Tristan de Salazar fit construire des remises et des écuries. Le premier gouverneur connu du château par des textes est Symon de Jussemicourt en 1363.

Au XIVe siècle pendant la Guerre de Cent Ans, les murs d'enceinte de la forteresse sont détruits puis reconstruits par les habitants. Ce fut à nouveau le cas en 1406 et en 1492. Il servait de résidence aux archevêques de Sens. On peut voir les ruines de l'ancienne enceinte du château dont la grosse tour ronde dite « tour Baron » qui était reliée à une tour carrée.

Démantelé en 1630 en exécution de l'ordonnance royale du cardinal de Richelieu de 1626 [3], le château est abandonné, mais la chapelle, dédiée à Saint Julien[4], est entretenue par les villageois, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle.

Protection[modifier | modifier le code]

Les restes de l'enceinte du château font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques en 1925[1] ; en 1959, la chapelle du château fait l'objet d'un classement[1].

La chapelle Saint-Julien et les ruines du château début XXe siècle.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Chateau de Vauguillain (ancien) », notice no PA00113820, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. J. Crédé, Les gens de guerre à Saint-Julien-du-Sault, Imprimerie Fostier, 1976.
  3. Abbé Jules Fonbonne, Saint-Julien-du-Sault et ses environs, Imprimerie Fostier, Saint-Julien-du-Sault, 1950
  4. Paul Billaux, Au pays de Julien et d'Alpais, éd. Les amis du vieux Villeneuve, Société historique, archéologique, artistique et culturelle du Villeneuvien, 2011, p. 7.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]