Château de Margon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Margon
Image illustrative de l'article Château de Margon
Façade vue du jardin
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Propriétaire initial Alquier
Destination initiale Demeure seigneuriale
Propriétaire actuel Famille Le Moine de Margon
Destination actuelle Demeure familiale
Protection  Inscrit MH (1937)
Logo affichant deux demies silhouettes d'arbre Jardin remarquable
Site web http://www.chateaudemargon.com
Coordonnées 43° 29′ 11″ nord, 3° 18′ 22″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Occitanie
Subdivision administrative Hérault
Localité Margon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Margon

Géolocalisation sur la carte : Hérault

(Voir situation sur carte : Hérault)
Château de Margon

Le château de Margon est un monument historique de Margon dans l'Hérault, en France. Il a été inscrit en 1937[1] et a reçu le label de « jardin remarquable ».

Historique[modifier | modifier le code]

Cette ancienne baronnie est rattachée directement au Royaume de France en 1221 et ne faisait donc jamais partie du Languedoc qui ne deviendra français que 50 ans plus tard.

Elle a gardé ce statut jusqu'à la Révolution française. En contre partie, le seigneur avait l'obligation de rendre hommage au roi à chaque nouvelle prise de règne. Le seigneur avait droit de justice.

Aux familles féodales Alquier, de L'Isle et d'Antignac, ont succédé à partir de la Renaissance, les Plantavit de la Pauze dans le négoce, puis à partir de 1719 les Le Moine dans la finance. Cette famille qui a pris le nom de Le Moine de Margon est toujours propriétaire du château.

Le château[modifier | modifier le code]

La forteresse imposante du XIIe siècle se compose d'un corps de bâtiment rectangulaire flanqué de trois tours rondes et surmonté d'une échauguette. Il est sur trois étages avec quatre lignes de pierre entourant le château, comme signe du droit de justice que possédait le seigneur. La tour centrale donnant sur la cour s'ouvre par la porte d'accès protégée par une herse et assure la distribution des niveaux par un large escalier en vis. Les deux autres tours délimitent la façade principale large d'environ 34 mètres.

Le château du Moyen-Âge a été transformé à la Renaissance en château élégant. Les travaux apportent au nouveau propriétaire des fenêtres à meneaux, un chemin de ronde sans mâchicoulis mais avec gargouilles ouvragées et des bestiaires sculptés.

Deux ailes latérales sont ajoutées à l'intérieur de la cour d'honneur au XVIe siècle, remodelées au XIXe siècle mais avec des moyens limités et des matériaux de qualité moindre. Une tour termine l'aile nord.

Lors de Révolution, le château est mutilé en 1793, les toitures sont détruites, le chemin de ronde est rendu inutilisable. Les toits initialement en tuile rouge et plus pointus, ont été refaits en ardoise.

Des campagnes annuelles de restauration sont entreprises depuis 1981. Entre 2013 et 2015, les deux tours face au jardin ont été restaurées. À l'intérieur, au XVIIIe siècle, les grandes salles sont remplacées par des chambres indépendantes. Les pièces aux murs peints de paysages ou de portraits de reines ont gardé leurs décors.

Les jardins[modifier | modifier le code]

Oliviers taillés en tambour

Les jardins s'étendent sur 1 ha en contre-bas de la façade principale du château côté nord-ouest. Créés au XVIIe siècle en comblant un fond de vallée et déplaçant un ruisseau, ils sont en restauration depuis les années 80.

Ce sont des jardins réguliers de composition classique à la française avec le côté structuré du jardin à l'italienne : cyprès en colonne, haies, topiaires en lauriers sauce, allées bordées de lauriers roses, grenadiers à fruit ou à fleur, oliviers taillés en tambour, collection d'iris... Plusieurs terrasses en gradin mènent du château aux jardins avec un buffet d'eau au bas entre les escaliers symétriques. Sous les escaliers, des arceaux ont été jetés sur le fossé en 1719, permettant par-dessous le passage dans l'espace public (rue des banastes) et par-dessus, la communication directe entre le château et les jardins.

Le jardin possède le label de « jardin remarquable ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]