Château de La Marche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Château de la Marche (Marnes-la-Coquette).

Château de La Marche
Début construction XIIe siècle
Coordonnées 46° 47′ 46″ nord, 5° 06′ 42″ est
Pays Drapeau de la France France

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de La Marche

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de La Marche

Le château de La Marche est situé sur la commune de Villegaudin en Saône-et-Loire.

Description[modifier | modifier le code]

Le château, construit à proximité d'un étang par l'abbé Claude Fyot, comportait un corps de logis de plan rectangulaire entre deux pavillons en avancée sur chacune des deux façades. Une basse cour précédait ce corps de logis. Le salon était peint de fresques représentant le festin des dieux.

De nos jours, on découvre, sur le bord de la route, les écuries et une partie des communs. À l'emplacement même du château, il ne reste que les douves, intactes, revêtues de briques et de pierres de taille. Deux socles de pierre encadrent quelques marches et, entre deux pilastres en bossage, un portail est surmonté des armoiries en ferronnerie des anciens seigneurs de La Marche et des Fyot.

Armoiries des Fyot : D'azur au chevron d'or, accompagné de trois losanges du même

Le château est une propriété privée et ne se visite pas.

Historique[modifier | modifier le code]

  • XIIe siècle : un château est attesté dès cette époque
  • 1317 : Renaud de La Marche fonde une chapelle dans sa maison forte
  • XIVe siècle : plusieurs seigneurs de La Marche sont baillis et maîtres des foires de Chalon
  • 1434 : Philippe de La Marche, gruyer de Bourgogne, épouse Jeanne Bouton du Fay
  • XVe siècle : leur fils, Olivier de La Marche, diplomate et chroniqueur, est le plus célèbre de la lignée
  • XVIe siècle : la terre passe aux Lénoncourt
  • 1636 : le domaine est vendu aux Fyot, qui font ériger la seigneurie en marquisat
  • 1682 : Claude Fyot, abbé commendataire de Saint-Étienne de Dijon, fait bâtir une vaste demeure
  • 1768 : à la mort de Claude-Philibert Fyot de La Marche, son fils, Jean-Philippe Fyot de La Marche premier président au Parlement de Dijon, lui succède
  • 1772 : mort du précédent, sans enfants
  • 1861 : le château, qui appartient à Antoine-Félix de Beaurepaire, dernier marquis de la Marche, est détruit par les flammes
  • époque moderne: propriété de M. Bedoiseau

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Inventaire départemental - Canton de Saint-Martin-en-Bresse, de R. OURSEL (1978)

Voir aussi[modifier | modifier le code]