Château de Frederiksborg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Danemark image illustrant un château
Cet article est une ébauche concernant le Danemark et un château.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Château de Frederiksborg
Image illustrative de l'article Château de Frederiksborg
Le château de Frederiksborg
Nom local Frederiksborg Slot
Période ou style Architecture Renaissance
Début construction 1560
Fin construction 1630
Propriétaire initial Christian IV
Coordonnées 55° 56′ 04″ nord, 12° 18′ 02″ est
Pays Drapeau du Danemark Danemark
Localité Hillerød

Géolocalisation sur la carte : Danemark

(Voir situation sur carte : Danemark)
Château de Frederiksborg

Le château de Frederiksborg (Frederiksborg Slot en danois) est un château danois construit pour Christian IV à Hillerød.

Il s'agit du plus grand palais de Scandinavie. Il symbolise la puissance de la monarchie absolue danoise. En effet, la famille royale y résidait et les rois y étaient sacrés lorsque le Danemark était une monarchie absolue s'étendant sur une partie de la Suède actuelle et jusqu'à la Norvège. Ses proportions exceptionnelles, sa splendeur font de lui le « Versailles danois ».

Construction[modifier | modifier le code]

Le château est bâti sur trois îlots du Slotssø (« lac du château ») entre 1560 et 1630, notamment par Hans van Steenwinckel l'Ancien, architecte flamand originaire d'Anvers. Il est considéré comme le chef-d'œuvre de la Renaissance danoise. Comme pour d'autres grands édifices danois de la même époque, son style relève surtout de l'architecture de la Renaissance tardive flamande et néerlandaise (en transition avec le baroque). Il est nommé en l'honneur de Frédéric II. Il a été construit notamment en réutilisant les pierres des monastères fermés lors de la réforme protestante, notamment l'abbaye d'Æbelholt[1].

En 1859, il a été détruit par un incendie avant d'être reconstruit sous la responsabilité de l’architecte Ferdinand Meldahl.

La Grande Salle

Musée national d'histoire[modifier | modifier le code]

Le musée contient la plus importante collection de portraits et de peinture d'histoire du pays.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mike Young, « New stories from old bones », UniversityPost,‎ (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]