Château de Bosc (Gard)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château de Bosc à Domazan.

Le château de Bosc est une ancienne bâtisse du XIXe siècle, situé dans le Gard, commune de Domazan, entre Nîmes et Avignon.

Site touristique[modifier | modifier le code]

La particularité de ce domaine est la multiplicité des activités proposées : le musée du vélo et de la moto[1], les avions (Mirage 5 et Mig 17)[1],[2], le musée des enfants et le jeu de piste, le parc de sculptures contemporaines[3]. Accessoirement, on y produit un vin de garde sans sulfites[4],[5], élaboré par le viticulteur Guillaume Reynaud[6].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1870, A. Capieu-Massip achète un terrain sur le plateau de la commune de Domazan et fait construire un château[7]. Bien que le cadastre de 1818[7] ne fasse pas état de construction antérieure, les fondations d'une ancienne bâtisse ont été repérées.

La sobriété de l'intérieur du château contraste avec les constructions réalisées sous Napoléon III. À la suite du décès d'A. Capieu-Massip à la fin des travaux, la famille n'a pas pu terminer le décor intérieur du château[8].

D'une surface de 12 000 m2, le parc s'étend autour du château. Il abrite diverses espèces d'arbustes et d'arbres parmi lesquelles il est possible d'admirer des cèdres du Liban[9].

Durant la construction du château, la famille Capieu-Massip a dessiné et réalisé le jardin. Progressivement à l'abandon, la famille Reynaud, propriétaire des lieux, demande au paysagiste Patrice Gonfond de dessiner un jardin à la française en 2001[8].

Draisienne : objet classé[modifier | modifier le code]

Draisienne zoomorphe, classée objet des Monuments historiques.

En plus d'abriter de nombreux vélos de collection, le château de Bosc expose une draisienne zoomorphe[10],[11], classée objet des Monuments historiques le 15 octobre 2010. Elle a été fabriquée par le compagnon charron Urbain Alexandre dans les années 1820-1825. Par sa rareté, son état et son histoire, elle présente un grand intérêt.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Journees du Patrimoine 2019 », sur Journees du Patrimoine - Château de Bosc, Domazan (30), 21 et 22 septembre 2019 (consulté le ).
  2. « Château de Bosc - De véritables avions ! », sur site officiel (consulté le ).
  3. « Le Château de Bosc », sur tourismegard.com (consulté le ).
  4. « A Domazan, le château de Bosc baptise une cuvée sans sulfites », sur Midi libre, 9juin 2011 (consulté le ).
  5. Benoist Simmat, « Bon plan ou frime ? Un vigneron assure maîtriser le vin de garde sans soufre », sur La Revue du vin de France, (consulté le ).
  6. « Guillaume Reynaud élabore des vins sans sulfite qui se gardent », sur Midi libre, (consulté le ).
  7. a et b Archives communales de Domazan.
  8. a et b Archives privées d'A. Capieu-Massip et de la famille Reynaud, site officiel.
  9. « Château de Bosc -Le parc », sur site officiel (consulté le ).
  10. « Draisienne », notice no PM30000826, base Palissy, ministère français de la Culture
  11. « La Draisienne Zoomorphe du château de Bosc », sur cevennes-tourisme.fr (consulté le ).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]

  • Archives communales de Domazan : Plan cadastral de 1872, carte de Cassini (XVIIIe siècle) et registre des délibérations du conseil municipal.
  • Archives notariales Aramon.
  • Archives privées de Mme Espérandieu, M. André Bosc, M. Paul Vieillard, A. Capieu-Massip, Mme et M. Paul Boyet, Mme et M. Claude Reynaud.
  • Archives départementales du Gard et du Vaucluse.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • P. Ferraud, C. Reynaud, Domazan au fil du temps, éd. Mairie de Domazan, 2009.
  • Claude Reynaud, Histoire de Domazan, éd. Mairie de Domazan, 1980.
  • Émile Mathieu, Histoire de Domazan, éd. Mairie de Domazan, 1957.