Château Chasse-Spleen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photo de nuit.jpg
Invendu.jpg
Étiquette de Chasse-Spleen 1937

Le château Chasse-Spleen, est un domaine viticole de 104 ha[réf. nécessaire] dans le médoc, situé à Moulis-en-Médoc en Gironde. C'est une AOC Moulis-en-Médoc, qui fait a partie des crus bourgeois exceptionnels de la première édition du classement des crus bourgeois (1932) jusqu'à l'ultime édition de ce classement (2003).

Histoire du domaine et origine du nom[modifier | modifier le code]

Au XVIIIe siècle, la propriété appartient au sieur Gressier qui commence par bâtir les communs puis une chartreuse vingt ans plus tard, route de Pauillac, au lieu-dit Grand Poujeaux[1].

En 1820, le domaine se scinde en deux, d’un coté, Grand Poujeaux Gressier et de l’autre, Grand Poujeaux Castaing, propriété de Lucrèce Castaing[1].

En 1863, Rosa Ferrière, propriétaire de Grand Poujeaux Castaing, veut distinguer son vin de son frère jumeau Grand Poujeaux Castaing. Elle le baptisera Chasse-Spleen.

Certains attribuent ce nom magique au fruit de discussions vers 1860, entre Rosa Ferriere, la maîtresse des lieux, et son voisin, Odilon Redon, peintre symboliste réputé. Il a, en effet, illustré les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire, dont on sait qu’il a fait du spleen, un copyright.

D’autres au poète britannique Lord Byron, grand amateur de vin, qui lors de sa visite du domaine en 1821, dit : « Ce vin n’a pas son pareil pour chasser les idées noires ».

Longtemps propriétaire, les Gressier le vendent en 1912, à une famille de négociants allemands qui en fit une marque connue en Europe du Nord. La guerre les dépossède et une famille de forestiers landais l’achète. Ils le maintiennent à un niveau de qualité et de technologie que lui permettent les revenus de l’industrie florissante du bois.  En 1976, Chasse-Spleen est vendu à Jacques Merlaut, négociant réputé.

En 2000, une de ses petites filles en hérite de la charge : Céline Villars.

En 2003, le Château Chasse-Spleen acquiert le Château Gressier Grand Poujeaux.

Terroir[modifier | modifier le code]

Vignes sur un sol de grave.

Le vignoble, d'une surface de 80 hectares, est situé au point culminant des croupes de Grand-Poujeaux. Le sol est constitué à 80 % de graves garonnaises sur substrat calcaire à astéries. Les 20 % restants étant argilo-calcaires.

L'encépagement est constitué de 73 % de cabernet sauvignon, 20 % de merlot et 7 % de petit verdot sur porte-greffes 101-14, 3309, 41B ou Riparia Gloire. L'âge moyen du vignoble est de 35 ans.

La méthode de culture est traditionnelle (chaussage, déchaussage) et les vendanges sont manuelles.

Vinification[modifier | modifier le code]

9 triangles dansants.jpg

La vinification s'effectue dans des cuves en inox thermorégulées ou en ciment revêtu de résine époxy. La macération dure environ un mois. L'élevage, traditionnel, correspond à 18 mois en fûts de chêne renouvelés à 40 % tous les ans. Le collage s'effectue aux blancs d'œufs.

Le château Chasse-Spleen produit également un second vin, L'Oratoire de Chasse-Spleen, ainsi que par ailleurs L'Héritage de Chasse-Spleen (issu de vignes situées sur l'appellation haut médoc), le Château Gressier Grand Poujeaux et le Blanc de Chasse-Spleen

Millésimes[modifier | modifier le code]

  • 2015 : RVF 15,5 -16,5/20, Wine Spectator 89-92/100, Jean-Marc Quarin 14,75/20, Decanter 88/100.
  • 2014 : RVF 15 -15,5/20, Wine Spectator 88-91/100, Jean-Marc Quarin 14,75/20, Bettane & Desseauve 14,5/20, Decanter 90/100.
  • 2013 :Robert Parker 76-80/100, RVF 14,5-15/20, Wine Spectator 86-89/100, Jean-Marc Quarin 13,5/20, Bettane & Desseauve 14,5/20, Decanter 85,25/100.
  • 2012 : Robert Parker 87-89/100, RVF 15-15,5/20, Wine Spectator 88-91/100, Jean-Marc Quarin 14,75/20, Bettane & Desseauve 15/20, Decanter 88/100.
  • 2011: Robert Parker 85-87/100, Gault Millau 15,5/20, RVF 15/20, Wine Spectator 84-87/100, Jean-Marc Quarin 88/100[2]
  • 2010: Robert Parker 88-90/100, RVF 16,5/20, Gault Millau 16,5/20, Decanter 90/100, Jean-Marc Quarin 15,25-15,5/20
  • 2009: Robert Parker 90-92/100, RVF 16,5/20, Gault Millau 16/20,Decanter 86/100, Jean-Marc Quarin 15,25-15,5/20
  • 2008: Bettane & Desseauve 16/20, RVF 15/20, Guide Hachette 1*(Vin très réussi), Jean-Marc Quarin 14,75/20
  • 2007: Gault Millau 16/20, RVF 15/20, Citation Guide Hachette, Jancis Robinson 16/20, Wine Spectator 88/100, Decanter 4****, Jean-Marc Quarin 85/100

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Chasse Spleen », sur dico-du-vin.com (consulté le 31 décembre 2014)
  2. « Château Chasse-Spleen » (consulté le 1er août 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]