Centre des hautes études de l'Armement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Centre des hautes études de l'Armement

Création 22 juillet 1964
Disparition 2010
Forme juridique service de la D4S
Siège social Paris
Drapeau de France France

Le Centre des hautes études de l’Armement (CHEAr) était un centre de recherche du ministère de la Défense entre 1964 et 2010, qui a été absorbé par l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole Militaire (IRSEM) à la création de ce dernier[1]. Rattaché en dernier lieu à la direction des systèmes de forces et des stratégies industrielle, technologique et de coopération (D4S) de la DGA, il était situé à l’École militaire à Paris [2].

Objet[modifier | modifier le code]

La création du CHEAr est initiée par le premier délégué ministériel pour l'armement, le général Lavaud.

Le CHEAr s’adressait aux cadres militaires et civils en service à la direction générale de l'Armement (DGA) et aux cadres et officiers ayant un lien avec l'industrie de l'armement. Il était l’équivalent, pour les officiers supérieurs de la DGA, de l’École de guerre, chargé de leur dispenser le second degré de l'enseignement militaire supérieur.

Le délégué général pour l'armement Joël Barre a été auditeur du CHEAr.

Au 1er janvier 2010, l'Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN) absorbe les activités, les locaux et le personnel du CHear.

Depuis lors, les auditeurs officiers des corps de l'armement se partagent la session nationale « politique de défense » ou la session nationale « armement et économie de défense » au sein de l'IHEDN.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.defense.gouv.fr/irsem/l-institut/historique/historique », sur www.defense.gouv.fr (consulté le 13 février 2018)
  2. En 1964, le CHEAr est situé rue Sextius-Michel.

Lien externe[modifier | modifier le code]