Caverne de Lovelock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caverne de Lovelock
Image illustrative de l'article Caverne de Lovelock
Entrée de la caverne.
Coordonnées 39° 57′ 45″ N 118° 33′ 29″ O / 39.96257, -118.5581739° 57′ 45″ Nord 118° 33′ 29″ Ouest / 39.96257, -118.55817  
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Nevada
Comté Churchill

Géolocalisation sur la carte : Nevada

(Voir situation sur carte : Nevada)
Caverne de Lovelock

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Caverne de Lovelock

La caverne de Lovelock est située dans l'État du Nevada, à environ 130 kilomètres au nord-est de Reno. En 1911, une exploitation de guano y est installée ; des mineurs y découvrent des restes archéologiques, et préviennent les autorités en 1924.

Appeau de canard retrouvé dans la caverne de Lovelock.

Pendant plusieurs dizaines d'années, des archéologues y extraient plus de 10 000 objets façonnés, des momies et des os. En 1924, des appeau de canard datés d'au moins 2 000 ans y sont retrouvés. En 1931, d'autres corps sont découverts près du lit d'un ancien lac du Pléistocène, et en 1939, un squelette est retrouvé sur le terrain d'un ranch voisin.

La culture orale du peuple amérindien Païutes identifie ces restes comme ceux du peuple Si-Te-Cah, qui signifie littéralement « mangeur de Schoenoplectus lacustris », une plante lacustre fibreuse. Sarah Winnemucca Hopkins, fille du chef Païute Winnemucca (en), relate plusieurs histoires liées aux Si-Te-Cah dans son livre Life Among the Paiutes. Ce peuple aurait été exterminé par une coalition de tribus indiennes : ils auraient péri enfumés dans cette caverne où ils avaient trouvé refuge[1].

Adrienne Mayor aborde les Si-Te-Cah dans son livre Fossil Legends of the First Americans. Elle propose diverses explications sur les légendes identifiant les Si-Te-Cah comme des géants roux. Les momies et squelettes déterrés seraient de taille normale, mais plusieurs sites archéologiques proches contiennent des os de mammouths et d'ours de caverne, conduisant probablement à cette confusion. Elle explique également que les pigments colorant les cheveux peuvent changer de couleur après la mort, sous l'influence de plusieurs facteurs comme la température, la composition chimique des sols, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brad Olsen, Sacred places, North America : 108 destinations, San Francisco, Consortium of Collective Consciousness,‎ , 408 p. (ISBN 978-1-888729-19-1, OCLC 228099372, lire en ligne), p. 57-63

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lovelock Cave: A Brief History of the Site Where the Oldest Dated Decoys in North America were Found ; Falcon Hill Press ; 1995.
  • Sarah Winnemucca Hopkins, Life Among the Paiutes.
  • (en) Adrienne Mayor, Fossil legends of the first Americans, Princeton, Princeton University Press,‎ , 446 p. (ISBN 978-0-691-11345-6, OCLC 55596904)

Liens externes[modifier | modifier le code]